Burkina Faso : Le poste de péage moderne route de Fada bientôt fonctionnel

Le ministre des infrastructures et du désenclavement, Adama Luc Sorgho, a effectué une visite de chantier du poste de péage moderne route de Fada, ce mardi 5 mars 2024, à Ouagadougou. Cette visite qui entre dans le cadre du suivi évaluation des travaux d’infrastructures routières, a été rassurante, selon le ministre des infrastructures.

En vue de constater l’état d’avancement des travaux de construction routière, le ministre des infrastructures et du désenclavement, Adama Luc Sorgho, a visité le poste de péage moderne route de Fada, ce mardi 05 mars 2024. Cette visite a permis au ministre de constater le niveau d’avancement des travaux et de comprendre les difficultés.

De son avis, la réception de l’infrastructure était prévue pour le mois de décembre 2023, mais il y a eu des problèmes techniques. Cependant, le niveau actuel est « rassurant ».

« Tout est pratiquement prêt. Quelques éléments de détails qu’il faut achever. La prochaine visite, vous verrez. Ils m’ont donné un mois, mais je leur dis, allons-y pour deux mois maximum puisque je ne reviendrai pas encore passer le temps à beaucoup expliquer », a-t-il déclaré.

De l’avis de Mathieu Lompo, directeur général de l’Agence des Travaux d’infrastructures du Burkina (Agetib), des difficultés ont été rencontrées dans le projet de construction des postes de péage modernes (phase 1) , mais elles ont été surmontées.

« Dans le progrès du projet, nous avons eu de petits soucis liés au faux plafond. La structure du plafond qui était prévu, apparemment, quand nous avons commencé à déployer, n’était pas adaptée pour les espaces ouverts. Il a fallu que l’entreprise puisse nous proposer une nouvelle structure de plafond et qui est n’est pas conçu ici. La plupart du temps, il faut l’importer », a-t-il déclaré.

Le ministre des infrastructures et du désenclavement en train d’inspecter les travaux du péage moderne route de Fada.

Il a laissé entendre que ce type de péage est une innovation et dans la sous-région, le Burkina est le 2e pays à avoir ce type de projet.

« Il y a 6 passages dont 3 passages pour les véhicules légers, 3 passages pour les véhicules lourds dans les deux sens, donc 12 voies avec une 13e voie dédiée aux convois exceptionnels », a expliqué Mathieu Lompo. Selon lui, les convois exceptionnels qui utiliseront la 13e voie sont entre autres les convois présidentiels et les convois hors gabarits.

Le directeur général de l’Agence des Travaux d’infrastructures du Burkina (Agetib) a ajouté que ce poste de péage aura une garantie décennale.

Le directeur général de l’Agence des Travaux d’infrastructures du Burkina (Agetib),  Mathieu Lompo, expliquant au ministre des infrastructures, le fonctionnement du poste de péage moderne.

« Au regard de leur envergure, le gouvernement a décidé de souscrire à une garantie décennale qui permet de couvrir les différents risques sur 10 ans », a-t-il précisé.

Il a ajouté qu’en fin mars, les essais pourront commencer. « Tout doit fonctionner. Les usagers pourront passer sans d’abord payer dans un premier temps, juste voir comment ça fonctionne et les autres postes vont suivre en même temps », a informé Mathieu Lompo.

Pour la réalisation des travaux, plusieurs entreprises ont été mises à contribution, selon les précisions de Mathieu Lompo. Il s’agit, entre autres, de Globex construction pour le génie civil, les automatismes avec l’entreprise GESER et l’entreprise COGEA International pour l’énergie en groupement avec Faso énergie, selon le directeur général de l’Agence des Travaux d’infrastructures du Burkina (Agetib).

Il faut noter que les travaux du projet ont été lancés en septembre 2020 et les travaux ont démarré en 2021. Ce projet qui est composé de 3 postes, est estimé à près de 18 milliards F CFA. Il s’agit des postes de Ouaga (route de Fada), Boudtenga, Ouaga (Sortie Bobo), Tintilou et Bobo (sortie Ouaga) Kotédougou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page