L’Union africaine « condamne fermement le massacre de Palestiniens faisant la queue pour obtenir de l’aide humanitaire »

Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, dans un communiqué consulté par Faso7 le 2 mars 2024, a condamné fermement l’attaque des forces israéliennes, qui a tué et blessé plus de 100 Palestiniens cherchant une aide humanitaire vitale dans le nord de Gaza occupé, le jeudi 29 février 2024.

Dans ledit communiqué, l’Union africaine appelle à une enquête internationale sur cet incident afin que les auteurs répondent de leurs actes.

Par ailleurs, Moussa Faki Mahamat a réitéré l’appel de l’Union africaine à un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel en Palestine occupée afin de mettre fin à l’assaut continu et croissant de l’État d’Israël contre les vies et les moyens de survie du peuple palestinien.

« Le Président appelle en outre la communauté internationale, et en particulier les grandes puissances mondiales, à assumer leurs responsabilités pour imposer de toute urgence la paix et garantir les droits du peuple palestinien », lit-on dans le communiqué.

L’ONU estime que 2,2 millions de personnes, soit l’immense majorité de la population de Gaza, sont menacées de famine, particulièrement dans le Nord, où les destructions, les combats et les pillages rendent presque impossible l’acheminement de l’aide humanitaire.

Selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), un peu plus de 2 300 camions d’aide sont entrés dans la bande de Gaza au mois de février (une baisse d’environ 50% par rapport à janvier), avec une moyenne quotidienne de quelque 82 camions par jour.

D’après l’ONU, environ 500 camions entraient en moyenne quotidiennement dans la bande de Gaza avant le début de la guerre, le 7 octobre 2023, alors que les besoins de la population étaient alors moindres.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page