Burkina Faso : Les conclusions de la 1re Édition du Forum International sur l’Investissement Boursier sont connues

La Société Africaine d’Ingénierie et d’Intermédiation Financière (SA2IF) a clôturé la première édition du Forum International sur l’Investissement Boursier, qui s’est tenu du 27 au 28 février 2024 à l’hôtel Bravia à Ouagadougou. Cet événement a été placé sous le thème « Marché Financier, Digitalisation et Financement des Infrastructures ».

Au cours de ces deux jours de rencontre, quatre panels ont été présentés, abordant des sujets cruciaux tels que le financement des PME, la mobilisation des ressources pour les infrastructures, la crise de liquidité, et la digitalisation des marchés financiers.

Cet événement a réuni plus de 200 participants venus du Burkina Faso et de plusieurs autres pays africains, dont le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Sénégal, le Togo, et la Tunisie.

Les conclusions de ces discussions ont été présentées par Lancina Ki, coordinateur du forum. Il a mis en avant des recommandations essentielles pour le développement du marché financier en Afrique. Parmi celles-ci, la nécessité de créer un environnement propice à l’investissement, l’adoption de nouveaux instruments financiers adaptés à la réalité africaine, et l’intensification des campagnes de sensibilisation pour promouvoir les opportunités offertes par la bourse.

Les attentes en termes de participation ont été dépassées-©Faso7

Constantin Dabiré, PDG de la SA2IF, s’est félicité du succès de l’événement et a annoncé la tenue d’une prochaine édition en 2025.

« Le choix du thème, la qualité des intervenants et des panels de discussion ont dépassé nos attentes », a-t-il confié.

« Le ministre Aboubacar Nakanabo loue l’initiative »

Présent à cette clôture, le ministre en charge des Finances, Aboubacar Nakanabo, a exprimé sa satisfaction quant à l’organisation de ce forum et s’est engagé à prendre en compte les recommandations dans l’élaboration des politiques économiques et financières du pays.

« Les défis qui se dressent pour notre nation exigent des solutions novatrices et une collaboration étroite entre le secteur publique et le secteur privé », a ajouté le ministre.

Abdoulaye Cissé, représentant de la Compagnie de Gestion Financière et de Bourse (CGF Bourse), basée au Sénégal, a souligné l’importance de cet événement pour le renforcement des échanges et du réseautage entre les acteurs du marché financier en Afrique.

« Je pense que tous ceux qui se sont déplacés pour assister à ce forum ont appris beaucoup de choses. Ça a été intéressant aussi de rencontrer beaucoup d’autres personnes », a-t-il déclaré.

Notons que la SA2IF, agréée par l’Autorité des Marchés Financiers de l’Union Monétaire Ouest Africaine (AMF-UMOA), joue un rôle crucial dans la mobilisation des ressources et le financement des projets d’infrastructures.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page