Burkina Faso : Le gouvernement dissout l’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts 

Le gouvernement du Burkina Faso de décider de dissoudre l’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts. L’annonce a été faite par le ministre chargé de l’Environnement, Roger Baro, à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 28 février 2024.

Cette dissolution est due à un mouvement d’humeur entrepris par une partie de l’unité, le 21 février 2024, à la Direction générale des Eaux et forêts.

« Cette unité a été mandatée pour une opération de sécurisation dans la région des Hauts-Bassins. Des instructions ont été données pour qu’elle replie sur un autre site dans le Centre-ouest. L’unité a opposé une fin de non-recevoir. Elle a donc été sommée de regagner Ouagadougou. Une fois dans la capitale, elle a pris en otage, le Directeur général des Eaux et forêts en empêchant toute sortie. Après moults tractations, l’unité a été désarmée », a expliqué le ministre chargé de l’Environnement, Roger Baro.

Le Conseil des ministres a décidé de dissoudre l’unité au regard de faits jugés graves et inadmissibles, selon le règlement de discipline générale des Eaux et forêts. Par ailleurs, les 165 éléments de l’Unité qui sont rentrés en mouvement « seront sanctionnés conformément aux textes », a également fait savoir le ministre Roger Baro.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page