Journée mondiale de la radio : Studio Yafa rend hommage à Safiatou Ilboudo

Studio Yafa a commémoré la journée mondiale de la radio, ce mardi 13 février 2024, à Ouagadougou. Cette commémoration a été marquée par une journée portes ouvertes et un hommage rendu à Safiatou Ilboudo, journaliste de Studio Yafa, décédée en 2023.

Chaque 13 février est la journée dédiée à la commémoration de la radio. En effet, à l’instar des autres radios, Studio Yafa a fait cette commémoration à travers une journée portes ouvertes avec pour objectif de permettre aux populations de mieux connaitre l’organe.

« Nous avons décidé cette fois-ci de ne pas faire une grosse cérémonie, mais plutôt de rester à l’image du pays, dans la sobriété et d’ouvrir tout simplement nos portes, de montrer ce que nous savons faire et ce que nous faisons au quotidien, de recueillir aussi l’avis de ces personnes qui viennent nous voir pour améliorer nos différents programmes », a informé Laourou Koudoussou, coordonnateur de Studio Yafa.

En plus de cette journée porte ouverte, Studio Yafa a rendu hommage à Safiatou Ilboudo, journaliste décédée en 2023. Pour l’occasion, son nom a été donné à l’un des studios.

Laourou Koudoussou, coordonnateur de Studio Yafa, devant la photo de Safiatou Ilboudo – © Faso7

« En hommage à cette journaliste, pour son dynamisme et pour son professionnalisme, on a décidé de baptiser l’un des studios du Studio Yafa en son nom et permettre aux gens de découvrir qui elle était », a noté le coordonnateur de Studio Yafa.

Le Chargé de mission du ministre en charge de la communication, Pascal Yemboani Thiombiano a salué l’initiative de Studio Yafa et son professionnalisme à l’occasion de cette commémoration de la journée mondiale de la radio.

« Je vois une équipe dynamique, jeune qui abat un travail énorme et je constate également que bon nombre de radios locales utilisent les programmes qui sont proposés par le studio Yafa. C’est la preuve que c’est de la qualité qui est proposée à cette cinquantaine de radios qui utilisent les contenus de Studio Yafa qui sont livrés en PAD, prêt à diffuser et c’est une aubaine », a-t-il déclaré.  

Le studio Yafa présente ses programmes en quatre langues nationales, en plus du français.  Ces langues sont le Moore, le Jula, le Fulfulde et le Gulmancema. Une option appréciée par le chargé de mission du ministre de la communication.

De son avis, l’usage des langues nationales est « fondamental ». « On ne peut pas parler aux populations à la base sans utiliser les langues nationales et j’ai constaté que les principales langues nationales de notre pays sont représentées dans les différents programmes. Je trouve que c’est une belle initiative. Elle permet de toucher le maximum de population », a-t-il lancé.  

Des travailleurs du studio Yafa avec Pascal Yemboani Thiombiano, Chargé de mission du ministre en charge de la communication – © Faso7

De l’avis de Laourou Koudoussou, coordonnateur de Studio Yafa, ce sont 8 millions de personnes qui écoutent le Studio Yafa à travers ses programmes avec une cinquantaine de radios partenaires. Il a ajouté qu’en 2023, 3 000 personnes sont intervenues avec 33% de femmes dans leurs différents programmes.

Avec une cinquantaine de travailleurs dont des présentateurs et traducteurs, Studio Yafa est un programme de la fondation Hirondelle. Il s’agit d’un programme d’information et de dialogue pour les jeunes, les femmes et les personnes vulnérables du Burkina Faso avec une cinquantaine de radios partenaires.

Cette fondation présente au Burkina Faso avec Studio Yafa est également présente au Mali avec Studio Tamani et au Niger avec Studio Kalangou. Au Burkina Faso, les projets ont débuté en 2015 avant l’installation du studio en 2018.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page