Conseil Supérieur de la Communication : Le nouveau Président Idrissa Ouédraogo installé

Idrissa Ouédraogo a été installé dans ses fonctions de Président du Conseil supérieur de la communication (CSC) le jeudi 1er février 2024 au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Me Appolinaire Kyélem de Tambèla.

Déterminer les territoires professionnels de la communication, les co-construire, les protéger et les performer”, c’est l’enjeu majeur du nouveau Président du CSC, nommé le 31 janvier 2024 par décret présidentiel. De son avis, il est difficile d’étaler un programme d’activités, car ce sont les événements qui permettront de déterminer les actions.

“Notre domaine, faut-il le rappeler, n’est pas celui des théories de la communication, mais celui de la communication appliquée ; ce qui nous donne la chance de sortir des longues polémiques afin de faire des métiers concernés, des modèles de professionnels pratiques et pragmatiques, contributeurs concrets au développement national, par au minimum, un narratif progressiste”, a-t-il déclaré.

Le nouveau président du CSC, Idrissa Ouédraogo remplace à ce poste Abdoulazize Bamogo qui occupait la Présidence du CSC depuis 2022. Le Président sortant a saisi l’occasion pour exposer les activités phares menées au cours de son mandat. Il s’agit notamment de l’adoption et de la vulgarisation de quatre textes de référence.

Le premier texte concerne les 7 points d’attention destinés aux acteurs médiatiques et le 2e concerne la Charte de bonne conduite des médias confessionnels. Le 3e texte est le Guide de gestion des contenus médiatiques à caractère confessionnel dans les médias non confessionnels. Le 4e texte quant à lui porte sur les 10 conseils aux citoyens burkinabè pour des comportements responsables sur les réseaux sociaux et dans les émissions d’expression directe.

Ces textes ont pour “but d’amener les professionnels des médias, nos concitoyens internautes, à avoir des pratiques communicationnelles plus responsables au regard du contexte national marqué par la crise sécuritaire et les tensions sociales”, a expliqué Abdoulazize Bamogo.

Les décisions de votre collège auront un impact important sur le secteur de la communication, mais sur notre nation toute entière

S’adressant à son remplaçant, Abdoulazize Bamogo lui a rappelé la tâche qui lui est confiée. “Votre responsabilité est lourde. Les décisions de votre collège auront un impact important sur le secteur de la communication, mais sur notre nation toute entière”, a-t-il informé.

“Je vous encourage à toujours prendre suffisamment de recul, à toujours mettre en avant l’intérêt supérieur de la nation, à vous approprier les valeurs cardinales de justice, d’impartialité, d’indépendance, d’écoute et de dialogue qui sont indispensables à toute mission de régulation de la communication au public”, a lancé l’ancien président du CSC.

Abdoulazize Bamogo a aussi alerté le Premier ministre, président de la cérémonie de passation de charges, sur la nécessaire dotation de moyens afin de permettre l’efficacité du CSC. “La nouvelle reforme a confié au CSC d’assurer la régulation des réseaux sociaux. Cela demande qu’on dote l’institution de nouveaux moyens techniques et de compétences nouvelles afin qu’elle soit efficace sur ce terrain où elle est attendue avec beaucoup d’espoir”, a-t-il dit.

Idrissa Ouédraogo, nouveau Président du Conseil supérieur de la communication – © Faso7

Il faut noter que le nouveau président du CSC, Idrissa Ouédraogo, est installé pour un mandat de 5 ans. Il est communicateur de formation.

En rappel, la cérémonie de passation de charge a eu lieu en présence des membres du gouvernement avec le chef du gouvernement, le Premier ministre, Appolinaire Kyelem de Tambela, du Directeur de cabinet du Chef de l’État, le Capitaine Anderson Medah et de plusieurs autres autorités.

Lire ➡️ Burkina Faso : Les nouveaux conseillers du Conseil supérieur de la communication ont prêté serment

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page