Effort de paix au Burkina Faso : Les stagiaires de l’ISTIC font don de leur sang

Les stagiaires de l’Institut des sciences techniques de l’information et de la communication (ISTIC), en collaboration avec le Centre national de transfusion sanguine (CNTS), ont organisé un don de sang ce mercredi 13 décembre 2023 à Ouagadougou, au sein de l’ISTIC. Cette campagne a été initiée pour renforcer le stock de sang en cette période de crise sécuritaire. 

«Le sang, c’est ce qui permet à l’homme de vivre»,  a déclaré Konwoman Rufin Paré, le délégué général du bureau des stagiaires de l’ISTIC. Une affirmation qui a justifié la réunion des étudiants dans la cour de cette école de formation en journalisme et en communication, ce 13 décembre 2023, pour faire don de cette substance existentielle. 

Les stagiaires de l’ISTIC ont voulu manifester leur solidarité aux personnes en manque de sang. Daouega Barkwendé Giscard, étudiant en première année de journalisme à l’ISTIC, pense du reste que le don de sang est un acte charitable pour sauver son prochain. « C’est une très bonne initiative », a-t-il assuré. 

Dalia Madina Ouédraogo, étudiante en journalisme à l’ISTIC, ajoute que c’est une fierté pour elle de donner son sang. Elle a également lancé un appel  à tous les Burkinabè. « Je vis au quotidien avec des gens qui manquent cruellement de sang suite à un accident. Le message que j’ai pour les Burkinabè, c’est de donner leur sang pour sauver des vies », a t elle souligné.

De façon plus spécifique, il s’est agi à travers cette opération menée en tandem avec le CNTS de soutenir les éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui sont blessés sur le champ de bataille.

Rufin Paré, le délégué général du Bureau des stagiaires de l’ISTIC – ISTIC

« Nous avons voulu cette activité aussi pour prouver notre solidarité envers notre peuple. Vous savez que notre pays traverse un contexte sécuritaire assez difficile et chaque jour, on apprend qu’il y a des soldats au front qui sont blessés et qui, par moment, ont besoin de sang », a laissé entendre  Konwoman Rufin Paré. 

Les stagiaires, en plus d’avoir offert leur sang, ont également remis une enveloppe symbolique à l’administration de l’ISTIC.

De l’avis de  Abem Aousségué, Secrétaire général de l’école, ce don vient répondre à l’appel à l’effort de paix lancé par le Président de la transition, le Capitaine Ibrahim Traoré.

« Cela pour dire que l’appel à la solidarité du Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré,  a été entendu. Je pense que c’est un apport significatif pour contribuer à rehausser la surface financière du fonds de soutien patriotique », a-t-il laissé entendre

Il faut noter que c’est la première activité du nouveau Bureau des stagiaires de l’ISTIC. 

Rasolsida Prisca Rachel ILBOUDO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page