Burkina Faso : 17 « Survivants » prêts à exprimer leur talent

Dans le cadre de la 14e édition du Festival Dialogue de Corps, la quatrième promotion de Yeleen Don (danser la lumière ou se mettre en lumière par la danse) du Centre de Développement Chorégraphique (CDC La Termitière) a effectué sa sortie de promotion ce 12 décembre 2023 à Ouagadougou. Baptisés « Minw Kissira » (les survivants), les jeunes danseurs sont prêts à exprimer leur art dans le monde de la danse.

Pendant 3 années, les élèves danseurs ont suivi avec « assiduité et dévouement » une formation en danse contemporaine, urbaine, traditionnelle, en théâtre et en administration culturelle. À l’issue des trois ans, ils ont été jugés dignes de la qualification de danseurs professionnels par le Centre de Développement Chorégraphique (CDC La Termitière).

Cette promotion de Yeleen Don a pris pour nom de baptême « Minw Kissira », les survivants en Dioula. « Les survivants » parce qu’il a fallu survivre et se donner à fond pour y arriver, selon Hortense Ouédraogo, déléguée de promotion. Au départ, ils étaient 24 danseurs à commencer la formation. 17 sont allés au bout.

« Ce n’est pas juste une formation de danse. C’est aussi une formation à la vie. On sort gagnant de cette formation. On a appris à réfléchir, à être indépendant, à se défendre et à s’exprimer à travers nos corps » a-t-elle fait savoir.

La promotion a eu pour parrains Serge Aimé Coulibaly, chorégraphe et danseur professionnel et Salamatou Diené, administratrice culturelle. À ses filleuls, Serge Aimé Coulibaly a signifié que « c’est maintenant que l’apprentissage commence ». Selon ses propos, cette formation n’est qu’une infirme partie de ce qu’ils doivent apprendre de la danse. Ils doivent pousser plus loin l’apprentissage.

« La chance n’existe pas. Il faut la provoquer. Votre premier outil de travail, c’est votre corps. Faites-en bon usage et créez. Quand on fait une formation comme celle-là, tu as d’autres idées. Tu as appris à fouiller dans ton corps dans différentes directions. Tu es capable d’inventer des chemins que les gens ne soupçonnent même pas », a déclaré Sergé Coulibaly.

Pour Salia Sanou, le Directeur Artistique de CDC La Termitière, la sortie de cette quatrième promotion de Yeleen Don est un autre pas en avant pour le centre dans sa dynamique de professionnalisation de la danse. « Ce savoir va leur permettre d’avoir des opportunités dans leurs vies, de pouvoir construire leurs vies et leur carrière », a-t-il signifié.

En rappel, CDC La Termitière a été créé en 2006 par Salia Sanou et Seydou Boro et a pour mission d’entreprendre des activités consacrées au développement de l’art chorégraphique.

Depuis 2009, CDC la Termitière a initié Yeleen Don qui est un système d’apprentissage pour danseurs dans le but de donner une formation professionnelle à l’intention d’étudiants de profils variés, de les accompagner à la maîtrise et à la compréhension de leur art et d’ouvrir la voie aux métiers de la danse pour eux.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page