Burkina Faso : 24 686 accidents de circulation dont 1 150 décès enregistrés en 2022

Les responsables de l’Office national de la sécurité routière (ONASER) ont annoncé ce 17 novembre 2023 que 24 686 accidents de circulation ont été enregistrés en 2022, entraînant 1 150 décès et 15 384 blessés.

Comparé à 2021, le nombre d’accidents a diminué en 2022. En 2021, il y a eu 25 118 accidents avec 1 272 décès et 15 340 blessés. « On ne peut pas se réjouir de la diminution. Non ! Notre combat est de veiller à ce qu’il n’y ait pas d’accidents du tout », a réagi Evariste Méda, le Directeur général de l’ONASER.

Dans le détail, on apprend qu’en 2022, pour 100 accidents en agglomération, on compte en moyenne 4 décès et 60 blessés. En rase campagne, pour 100 accidents, on dénombre en moyenne 26 décès et 100 blessés. Cela indique qu’il y a plus d’accidents en ville qu’en campagne et davantage de décès suite à des accidents en rase campagne qu’en ville, selon Boubacar Fofana, Directeur des systèmes d’information de l’ONASER.

« Cela s’explique assez aisément, car en rase campagne, on a tendance peut-être à appuyer beaucoup plus sur l’accélérateur. Il est donc nécessaire d’agir davantage sur l’homme en rase campagne pour réduire ces chiffres au niveau le plus bas possible », a-t-il expliqué, tout en appelant au port de la ceinture de sécurité dans ces situations.

En ce qui concerne les régions qui enregistrent le plus d’accidents, on a de manière décroissante le Centre, les Hauts-Bassins, le Centre-Ouest, le Nord et les Cascades. Cela s’explique par la densité du parc automobile dans ces différentes régions, selon Boubacar Fofana.

11 717 accidents enregistrés au 31 juin 2023

Il ressort également que la principale cause de ces accidents est l’excès de vitesse, suivie de l’imprudence des usagers, l’inobservation des règlements, l’usage du téléphone en circulation, le non-respect des feux tricolores, l’emprunt des sens interdits, les installations anarchiques au bord ou sur les voies, la conduite en état d’ébriété et autres.

Par ailleurs, 11 717 accidents ont été constatés à travers le pays au 30 juin 2023, entraînant 471 décès et 7 335 blessés. Comparés à la même période en 2022, ces chiffres sont en baisse, selon Boubacar Fofana.

Les responsables de l’ONASER comptent poursuivre leurs actions pour promouvoir la sécurité routière et réduire drastiquement le nombre d’accidents au Burkina Faso grâce à la sensibilisation et aux contrôles-sanctions.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page