Amélioration de la sécurité alimentaire : Plan international Burkina et ses partenaires réfléchissent à des actions plus efficientes

En collaboration avec ses partenaires, Plan international Burkina a organisé un panel ce mardi 07 mars 2023 à Manga en vue de créer de meilleures conditions pour une lutte efficace et durable contre l’insécurité alimentaire au Burkina Faso.

Plan international Burkina, dans sa politique de renforcement de la sécurité alimentaire au Burkina Faso, a initié une rencontre d’échanges et de réflexions. Ce panel inaugure une série d’actions de plaidoyer que l’ONG et ses partenaires entreprennent dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire dans le  »Pays des hommes intègres ».

Les échanges durant la rencontre se sont articulés autour de deux thématiques qui sont : « Insécurité alimentaire au Burkina Faso : défis et perspectives » et « Qui sont les acteurs de la chaîne et quels rôles et synergie pour une action efficace ? ».

À l’ouverture des travaux, le Haut-commissaire de la province du Zoundwéogo, Julien Ouédraogo, a laissé entendre que ce cadre est une tribune idéale pour poser la problématique de la sécurité alimentaire au Burkina Faso. « Ce rendez-vous de donner et du recevoir est une occasion pour les acteurs locaux de dégager des pistes de solution de la crise alimentaire qui sévit au Burkina Faso », a-t-il ajouté.

Pour la représentante résidente par intérim de Plan International Burkina, Anika Khristy, c’est une action de plaidoyer réunissant les acteurs engagés dans le domaine de la sécurité alimentaire. À travers cette initiative, il s’agit, de créer un cadre ponctuel et informel d’échanges entre les acteurs clé du domaine, partager les réflexions majeures sur la situation et identifier avec l’ensemble des acteurs, les défis majeurs qui entravent l’action.

« Le panel que nous tenons aujourd’hui est l’étape de notre initiative de plaidoyer et va poser les bases d’une réflexion importante sur l’épineuse question de la crise alimentaire exacerbée par la crise sécuritaire au Burkina Faso », a noté Anika Khristy.

Elle a, en outre, fait savoir qu’en-dehors des plaidoyers, Plan International Burkina œuvre, entre autres, dans la distribution de vivres, au renforcement économique des femmes et des jeunes à travers des transferts monétaires, et ce, dans le but de booster la sécurité alimentaire.

« Cette série de consultation est une perspective afin de mieux se rapprocher des différents acteurs locaux œuvrant sur le terrain », a également assuré la représentante résidente par intérim de Plan International Burkina.

Inoussa Zoundi, participant au panel, s’est réjoui de l’initiative entamée par Plan International Burkina qui milite selon lui depuis plusieurs années dans la quête de solution afin de juguler la crise alimentaire au Burkina Faso. Il demeure convaincu que grâce à l’accompagnement des acteurs, l’autosuffisance alimentaire sera une réalité au Burkina Faso.

Faso7

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page