Burkina Faso : L’hommage de l’UAS à Luc Marius Ibriga

Ceci est un hommage rendu par l’Unité d’action syndicale à Luc Marius Ibriga, ancien contrôleur général d’Etat, décédé le 25 décembre 2022.

Cette première activité publique de l’Unité d’Action Syndicale (UAS) lui offre l’occasion de rendre un vibrant hommage au Docteur Luc Marius IBRIGA, enseignant de droit à l’UFR/SJP à la retraite.

L’UAS connaît bien le docteur Luc Marius IBRIGA qui a animé plusieurs conférences à la Bourse du Travail. L’UAS elle-même l’a sollicité à différentes occasions pour des communications sur différents thèmes liés au droit. A ces occasions, nous avons pu apprécier sa grande disponibilité et sa sollicitude.

Du reste, dans le cadre de la commémoration du 3 janvier de cette année, l’UAS l’avait contacté pour être l’un des panélistes. Il a expliqué que malheureusement à la date du 3 janvier, il serait hors du pays pour son contrôle. Et il a eu l’amabilité de nous proposer le nom d’un juriste qui, de son point de vue, pouvait répondre à nos attentes. C’est donc lui qui nous a proposé le deuxième panéliste à savoir le professeur Léon SAMPANA, ici présent. C’est donc par respect au docteur IBRIGA et au Professeur SAMPANA que nous avons choisi de reporter la commémoration à ce jour samedi 7 janvier 2023.

L’homme à qui nous rendons hommage a contribué à former beaucoup d’étudiants qui servent aujourd’hui l’Etat burkinabè à divers niveaux. Docteur IBRIGA est surtout connu pour son engagement dans la lutte contre la corruption et pour la démocratie au Burkina Faso. Il a contribué de façon significative à façonner l’ASCE/LC de sorte à lui permettre de jouer pleinement son rôle.

Ses qualités de travailleur infatigable, d’intégrité, de probité sont reconnues et appréciées des gens du peuple. Ces valeurs qu’il a cultivées et le bilan de son action expliquent les témoignages de sympathie et de compassion de milliers de Burkinabè qui ont défilé à son domicile pour présenter leurs condoléances et suivi les cortèges. Ceux qui le pouvaient ont même accompagné le cortège jusqu’à Tenkodogo pour l’inhumation de l’illustre disparu dans sa terre natale.

La disparition de Docteur IBRIGA représente une immense perte pour la nation ; cependant, les valeurs qu’il a incarnées, sa disponibilité et son engagement pour une gouvernance vertueuse constituent des références pour la jeunesse. Puissent-elles inspirer les jeunes de notre pays au moment où nombre d’entre eux sont gagnés par le goût de la facilité et la recherche de la courte échelle.

Qu’il repose en paix et que la terre du Burkina Faso lui soit légère !

Ouagadougou, le 7 janvier 2023

Le président de mois des centrales syndicales,

porte-parole de l’UAS

Ernest TAGNABOU

SG /ONSL

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page