Burkina Faso : Visite surprise du président Ibrahim Traoré aux combattants blessés

Le Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, a rendu une visite surprise aux combattants blessés et pris en charge au Centre médical des Armés sis au Camp général Sangoulé Lamizana, ce vendredi 13 janvier 2023, selon la présidence du Faso.

En plus de prendre les nouvelles des combattants blessés, cette visite du président de la transition consistait aussi à saluer les efforts du personnel de santé qui s’occupe de ces combattants blessés.

« Lorsqu’on est engagé et qu’on sait qu’à l’arrière on prend soin de vous, s’il y’a une situation, on se donne à fond. (…) On ne ménagera aucun effort pour soutenir le personnel de santé afin qu’il puisse prendre soin de nos héros », a déclaré le Chef de l’Etat qui a aussi donné des instruction pour que les difficultés du Centre médical des Armées soient résolues urgemment.

Le Directeur central des services de santé des Armées, le médecin Colonel-Major Moustapha Seremé, a salué cette démarche du Chef de l’Etat.

« Cette visite nous remonte le moral et elle permet de voir que l’autorité supérieure pense à nous et pense aux malades. Cela va nous permettre d’être encore plus déterminés dans la prise en charge des patients mais également des blessés en opération », a-t-il laissé entendre.

Le Chef de l’Etat s’est aussi rendu à la Direction de l’Action sociale des Armées. L’objectif était de galvaniser le personnel et l’inviter à plus de diligence dans le traitement des dossiers des combattants tombés afin de faciliter la prise ne charge des familles de ces derniers.

Le premier responsable de ce service, le Colonel-major Rémi Sié Kambou, dit comprendre l’action  du président Ibrahim Traoré.

« Quand la première autorité vient directement voir ce qu’il en est des veuves et des orphelins laissés par des militaires tombés au front, vous qui vous occupez de ces veuves et de ces orphelins, vous savez quel message cela porte », s’est-il exprimé.

Affectée par la visite du chef de l’Etat, la responsable de GO PAGA, cette structure de la société civile qui accompagne l’Armée dans la prise en charge des familles de militaires tombés, a de son côté, estimé qu’il s’agit de l’expression d’une réelle volonté de changement dans la prise en charge des familles des militaires tombés sur le champ de bataille.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page