Côte d’Ivoire : de lourdes sanctions après l’accident qui a fait 90 victimes à Yamoussoukro

En Côte d’Ivoire, un grave accident de la circulation survenu entre deux autocars à Yamoussoukro, la capitale politique, a fait 90 victimes dont 14 morts le jeudi 5 janvier 2023. Une délégation ministérielle s’est rendu au chevet des blessés. Le Ministre ivoirien du Transport, Amadou Koné, a annoncé de lourdes sanctions. 

Une délégation ministérielle composée de cinq (5) Ministres à savoir Amadou Koné du Transport, Dimba Pierre de la Santé, Myss Belmonde Dogo de la Solidarité, Souleymane Diarrassouba du Commerce et de l’Industrie, et Bouaké Fofana de la Salubrité était ce 6 janvier 2023 au chevet des blessés de l’accident de circulation survenu la veille à l’entrée de la ville de la capitale politique ivoirienne Yamoussoukro (Centre).

Il s’est agi pour ces officiels ivoiriens de présenter les condoléances de l’exécutif aux parents des personnes décédées et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Le bilan exact de ce sinistre est de 14 personnes tuées et 71 blessés dont 30 encore en hospitalisation, selon une note d’information du ministère des transports.

Conformément à la procédure en vigueur depuis 2021 en cas d’accident de véhicules de transport de personnes, le Ministre des Transports a annoncé lors de cette visite une série de mesures à commercer par la suspension pour 3 mois des autorisations de transport de tous les véhicules de l’entreprise propriétaire du car ayant quitté sa voie pour venir percuter un autre car. En outre, une obligation pour tous les chauffeurs de l’entreprise en question de passer le Certificat d’Aptitude de Conducteur Routier (CACR), puis la saisine des assureurs ayant assuré les 2 véhicules, afin que toutes les victimes soient effectivement dédommagées. Le Ministère des Transports a indiqué y veiller minutieusement.

Le Ministre Amadou Koné des Transports a, autrement, donné des instructions au Bureau Enquête Accident (BEA) de son département, à l’effet de mener l’enquête technique et administrative pour faire toute la lumière et situer les responsabilités.

Enfin de compte, les responsables des 2 sociétés seront entendus par les autorités policières et judiciaires.

Pour rappel, le jeudi 5 Janvier dernier, un autocar suivant un cortège funèbre, provenant d’Abidjan pour Séguéla, a quitté son sens de marche au quartier Nanan à l’entrée de Yamoussoukro pour se retrouver dans le sens inverse, et a percuté frontalement le second autocar venant de Yamoussoukro pour Abidjan, la capitale politique de la Côte d’Ivoire.

Juan Carlos GAUZE, Côte d’Ivoire, pour Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page