Trafic de déchets vers l’Afrique de l’Ouest : l’Espagne démantèle un important réseau

Les autorités espagnoles ont annoncé avoir procédé au démantèlement d’une organisation qui, depuis les îles Canaries, avait envoyé plus de 5 000 tonnes de déchets électroniques dangereux vers plusieurs pays africains. Le Sénégal, le Nigeria, la Mauritanie et le Ghana comptent au nombre de leurs victimes selon Africanews.

A en croire les Douanes et la Garde civile espagnoles, l’organisation criminelle qui, durant les deux dernières années, avait réussi à envoyer depuis l’île de la Grande Canarie vers l’Afrique de l’Ouest plus de 5.000 tonnes de déchets dangereux d’appareils électroniques, aurait engrangé plus d’un milliard de Francs Cfa de profit. Les déchets étaient envoyés par bateaux, « principalement » en Mauritanie, au Nigeria, au Ghana et au Sénégal.

43 personnes ont été interpellées « pour des délits présumés contre l’environnement, faux et usage de faux, et appartenance à une organisation criminelle ». Cette dernière « retirait les déchets de la filière légale » à l’aide d’une « supposée entreprise de gestion qui falsifiait des documents sur la provenance et la gestion ».

Ces déchets étaient ensuite présentés comme des articles de secondes mains pour être expédiés dans ces pays de l’Afrique de l’Ouest. Pourtant ces rebuts, qui contiennent notamment du mercure, du plomb, du cadmium, de l’arsenic et du phosphore, devraient en principe être traités par des entreprises spécialisées dans la décontamination.

Juan Carlos GAUZE

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page