Effort de guerre : des commerçants de ferraille font un don de sang et offrent 10 000 000 F CFA

L’Organisation Nationale des Commerçants de Ferraille du Burkina (ONCFB) et le Syndicat National des Commerçants de Ferraille du Burkina Faso (SNCFB) ont organisé ce mercredi 4 janvier 2023, au sein de la Bourse du Travail de Ouagadougou, une activité de don de sang. Les deux organisations ont profité de cette journée pour verser une somme de 10 000 000 F CFA au Trésor public pour soutenir l’effort de guerre.

Le don de sang a pour but de soutenir les malades qui sont dans le besoin. L’idée de cette collecte de sang, selon le président de l’Organisation Nationale des Commerçants de Ferraille du Burkina, Emmanuel Dianda, est venue d’un constat de manque de sang dans les hôpitaux et cliniques.

« Nous avons vu l’idée de venir donner notre sang pour sauver des vies. (…) Nous avons remarqué qu’au niveau des hôpitaux, des cliniques, il y a des fois, des manques de sang. Donc, dans notre programme, on s’est dit qu’on peut aider également le gouvernement avec ce don de sang », a-t-il indiqué.

Les deux organisations prévoient mobiliser au moins cent poches de sang au cours de cette journée. A en croire Emmanuel Dianda, les membres de l’ONCFB et du SNCFB comptent mobiliser du sang chaque 3 mois pour aider le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS).

« On a prévu cent poches pour donner. (…) On compte renouveler (la collecte de sang, NDLR) chaque trois mois », a-t-il laissé entendre.

10 000 000 F CFA versés en espèce au Trésor public

Noël Congo est un commerçant de ferraille au quartier Pissy. Selon lui, c’est la première fois pour lui de venir donner son sang pour la prise en charge des Forces de défense et de sécurité ainsi que des malades dans le besoin.

« Je donne mon sang parce que nous voyons qu’il y a beaucoup de blesser dans les rangs de nos Forces de défense et de sécurité qui sont au front. Et aussi, pendant le temps de paludisme, on a vraiment besoin de sang pour sauver des vies », a-t-il dit.

Il faut noter que lors de cette activité, les premiers responsables de l’Organisation Nationale des Commerçants de Ferraille du Burkina et le Syndicat National des Commerçants de Ferraille du Burkina Faso se sont rendus au Trésor public pour verser la somme de 10 000 000 F CFA, selon Emmanuel Dianda.

Pour lui, c’est suite à l’appel du président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, que les commerçants de ferraille de plusieurs régions du Burkina Faso se sont mobilisés pour collecter cette somme pour soutenir l’effort de guerre.

« Nous avons eu la somme de 10 000 000 de F CFA pour soutenir le gouvernement. Et nous sommes partis ce matin au Trésor public pour verser cette somme en espèce », a-t-il fait savoir.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page