Crise du carburant : Ablassé Ouédraogo invite le gouvernement à dire « la vérité au peuple »

Ceci est une contribution du Dr Ablassé Ouédraogo à propos de la pénurie de carburant au Burkina Faso, parvenue à Faso7 ce mardi 3 janvier 2023.

Dans sa toute première interview sur OMEGA MEDIA avec Lamine Traoré, le dimanche 23 octobre 2022, le Premier Ministre Apollinaire Kyelem de Tambela envisageait de faire baisser le prix du carburant pour relancer l’économie.

Aujourd’hui, les essenceries ont tari au Burkina Faso et le peuple burkinabè est dans la souffrance et le désarroi malgré les communiqués du Directeur général de la Société Nationale Burkinabè d’Hydrocarbures (Sonabhy) du 26 décembre 2022 et du Ministre du Commerce du 27 décembre 2022 pour rassurer les consommateurs.

Demain, mercredi 04 janvier 2023, c’est la reprise du travail et l’école reprendra le jeudi 05 janvier 2023 et s’approvisionner en carburant reste toujours un casse- tête chinois.

Au vu de cette situation inhabituelle au Burkina Faso et qui perdure, il sied que le Premier Ministre remonte sur les plateaux des médias pour éclairer les braves populations de notre pays sur la situation réelle des finances de la Sonabhy, de ce que l’Etat lui doit, du volume de ses dettes envers les fournisseurs, les « Traders », qui semble-il, ont classé notre pays dans la liste des insolvables, donc interdits de livraison de carburant.

Gouverner en disant la vérité au peuple souverain évite toute possibilité de supputation, de surenchère, de manipulation, et de verser dans le populisme et la démagogie. Cette vérité renforcera la cohésion sociale et le vivre ensemble, ce dont nous avons besoin au regard de la situation nationale actuelle.

Dieu aime le Burkina Faso.

« Rien n’arrête une idée arrivée à son heure »

Le Président

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page