Burkina Faso : Le CHU de Bogodogo organise la 6e édition de son arbre de Noël

Ce vendredi 30 décembre 2022 à Ouagadougou, le Centre hospitalier universitaire de Bogodogo a organisé sa 6e édition d’arbre de Noël en différé au profit d’une soixantaine d’enfants hospitalisés au sein de l’hôpital.

Comme chaque année, le Centre hospitalier universitaire de Bogodogo a respecté sa tradition en organisant un arbre de Noël à l’endroit des enfants hospitalisés. Cette cérémonie en différé d’arbre de Noël s’intègre dans le cadre de la journée de la solidarité, selon le Directeur général du CHU de Bogodogo, Seydou Nombré.

« Ces enfants devraient passer la fête de Noël chez eux. Mais hélas, ils se retrouvent ici dans un lit d’hôpital. Célébrer Noël avec les enfants, en particulier ceux qui souffrent dans leur chair, en leur donnant des cadeaux est un signe d’amour et de solidarité agissante », a-t-il fait savoir.

Pour Solange Ouédraogo, Professeur titulaire de pédiatrie et Chef de service de la pédiatrie du CHU de Bogodogo, cette initiative envers les tout-petits est à louer et à encourager dans toutes les structures où cela est possible.

« Nous pensons avec toute l’équipe de la pédiatrie que c’est une très belle initiative. C’est dans le cadre des humanisations des soins. Un enfant qui n’a pas pu fêter Noël en famille sera toujours content de voir papa Noël à ses côtés avec les bras chargés de cadeaux », a-t-elle confié.

Selon elle, les enfants hospitalisés souffrent du paludisme, des infections respiratoires et des maladies diarrhéiques. Mais à cette période de l’année et avec l’harmattan, ils souffrent essentiellement des infections respiratoires.

À la suite de la célébration de l’arbre de Noël, les responsables comptent dans la nuit du 31 décembre 2022, faire le tour de l’hôpital pour encourager les différentes équipes qui sont de garde et également accueillir les premiers-nés de l’année au sein de l’hôpital.

Il faut noter que les cadeaux sont composés de jouets, savons, biscuits, bonbons, des draps, des habits et un repas communautaire.

Bernadette KAMBIRE (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page