Crise humanitaire au Burkina Faso : Le CONASUR en quête active de solutions

Le Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR) a organisé un atelier de validation de la stratégie nationale de relèvement des personnes déplacées internes et des communautés d’accueil, ce jeudi 29 décembre 2022 à Ouagadougou. Cet atelier vise à examiner et à valider le projet de stratégie nationale de relèvement dans sa version consolidée à l’issue de l’atelier de validation technique des 13 et 14 décembre 2022.

Dans le cadre de la recherche de solutions à la crise humanitaire au Burkina Faso, le gouvernement s’est doté depuis 2021 d’une stratégie de relèvement des populations affectées par cette crise. C’est dans ce cadre que l’atelier de validation de cette stratégie nationale de relèvement des personnes déplacées internes et des communautés d’accueil se tient ce jour.

Selon Nandy Somé/Diallo, ministre de l’Action humanitaire de la réconciliation nationale du genre et de la famille, cette stratégie consiste à trouver des solutions durables à la vulnérabilité des personnes déplacées internes et des communautés d’accueil en les apportant des actions précises.

« Ces actions visent à l’amélioration de leur accès aux services sociaux de base. Également, redynamiser l’économie des zones de retour, de réintégration et d’installation des personnes affectées, mais aussi de promouvoir la gestion des conflits pour que ces communautés déplacées puissent vivre en harmonie avec les communautés hôtes », a-t-elle indiqué.

Pour elle, la stratégie de relèvement n’est point une façon de mettre entre parenthèses la réponse d’urgence, mais de rendre encore plus efficace la réponse en  associant des solutions durables. « La stratégie vient renforcer la résilience des populations profondément éprouvées par les effets de la double crise sécuritaire et humanitaire tout en améliorant au mieux, voire en restaurant leurs moyens de subsistance en vue de favoriser la création d’opportunités », a-t-elle dit.

Quant à Elsie Laurence-Chounoune, représentante résidente du PNUD au Burkina Faso, cet atelier est « très important » car il s’agit de valider le document qui traduit en termes de plans et de programmes réalisables, la vision des plus hautes autorités du pays en termes d’actions de relèvement des Personnes Déplacées Internes et des communautés d’accueil pour les cinq prochaines années.

« L’élaboration de la présente stratégie nationale de relèvement des populations déplacées internes et des communautés d’accueil vise à doter le Burkina Faso d’un cadre de référence en matière de relèvement au profit des populations affectées par cette crise », a-t-elle souligné.

À l’en croire, le PNUD s’est résolument engagé depuis 2021 à accompagner le processus, dans une synergie d’action avec les autres agences du système des Nations Unies et sous le leadership du gouvernement.

Eliane Agnès YANOGO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page