Insécurité en temps de fêtes : La Gendarmerie nationale veille au grain

Dans le cadre de la sécurisation des biens et des personnes pendant les fêtes de fin d’année, la Gendarmerie nationale a déployé plusieurs équipes de patrouille dans la ville de Ouagadougou. Ce 24 décembre 2022, une équipe de Faso7 a pu suivre une de ces équipes.

20h30 au Camp Paspagan, le minibus transportant les journalistes vient de démarrer. Cap est mis sur le quartier Tampouy. Là-bas, une équipe de patrouille de la gendarmerie nationale sillonne les artères du quartier depuis 14 heures. En plus de la patrouille, des éléments sécurisent des lieux de culte. C’est le cas à l’Église des Assemblées de Dieu de Kossoghin.

Minibus de la Gendarmerie nationale ©Faso7

Pendant que les fidèles prient pour la nativité du Christ, des gendarmes veille au grain. L’action est bien appréciée par le premier responsable de l’église, le Pasteur Sylvain Ouédraogo.

« Nous sommes très contents que la sécurité soit à côté de nous. Nous prions que Dieu les garde. Leur présence nous rassure. Nous prions chaque fois que Dieu les aide au nom de Jésus, amen », s’est-il exprimé.

Après l’église des Assemblées de Dieu de Kossoghin, l’équipe de patrouille a mis le cap sur la Paroisse Saint-Jean Marie Vianney de Tampouy. C’est le même décor que sur le premier lieu de culte visité. Pendant que les fidèles chrétiens sont concentrés à prier, des gendarmes font la ronde et garantissent la sécurité.

Paul Maurice Zongo, fidèle de Paroisse Saint Jean Marie Vianney de Tampouy dit être serein à la vue des Gendarmes ©Faso7

Paul Maurice Zongo, un fidèle rencontré à l’entrée de la paroisse dit être serein en voyant les gendarmes. « Les forces de l’ordre que nous voyons dans la paroisse, ça nous rassure, ça nous donne la quiétude. On doit encourager les forces de l’ordre qui font un sacrifice pour la quiétude des populations. A tout moment on est inquiet mais voyant les forces de l’ordre à côté, ça nous rassure. Nous souhaitons qu’avec leur présence, la paix puisse revenir au Burkina Faso. Nous les soutenons pour qu’il puisse réussir leur mission », a-t-il laissé entendre.

Selon l’adjudant Zoungrana de la Gendarmerie nationale, l’objectif de cette patrouille est de dissuader toutes les personnes de mauvaise volonté de commettre des actes répréhensibles. Les éléments de la patrouille n’effectuent pas de contrôle d’identité ni de documents. Cependant, ils sensibilisent quand il le faut.

Des éléments de la patrouille sensibilisant des chauffeurs de taxi sur le stationnement ©Faso7

C’est le cas au grand rond-point de Tampouy où des Taximen qui avaient mal stationnés ont été approchés par les gendarmes. Après quelques mots échangés, ces derniers ont décidé de quitter les lieux tout en exprimant leur reconnaissance à l’équipe de patrouille.

« En tant qu’un chauffeur de taxi, lorsqu’on voit la gendarmerie déployée sur le terrain, ça nous fait plaisir. Ça nous permet de circuler librement. Ça permet aux malfrats de se méfier », a laissé entendre Aliou Kabré, un chauffeur de Taxi.

« Lorsqu’on voit la gendarmerie déployée sur le terrain, ça nous fait plaisir » (Aliou Kabré, un chauffeur de Taxi) -©Faso7

A 00 heure, de retour au Camp Paspanga, l’adjudant Zoungrana de la Gendarmerie nationale, a indiqué que plusieurs équipes sont mobilisées pour ces patrouilles dans la ville de Ouagadougou. A l’en croire, elles vont se poursuivre durant toute la période des fêtes de fin d’année jusqu’en début d’année 2023.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page