Processus électoraux et crise sécuritaire : Une dizaine de pays en conclave à Ouagadougou

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) et ses partenaires organisent un séminaire sous régional, du 7 au 9 décembre 2022, à Ouagadougou. C’est sous le thème : « Processus électoraux et crise sécuritaire en Afrique Sub-saharienne : Résilience des organes de gestion des élections » que se tiennent ces 3 jours d’échanges.

Le Président de la CENI, Elysée Ouédraogo, a fait comprendre que ce séminaire est organisé en vue d’offrir un cadre d’expériences permettant aux organes de gestion des élections et aux experts électoraux, de partager leurs expériences et connaissances, essentiellement pour renforcer la résilience des processus électoraux dans des contextes sécuritaires difficiles.

« Au fil des années, des expériences ont été acquises par des organes gestion des élections des pays qui sont avec nous aujourd’hui. Leurs efforts d’adaptation au contexte ont montré la valeur ajoutée qu’ils ont apporté à la science électorale. Ce séminaire est l’occasion de partager ces adaptations où chacun d’entre nous peut permettre d’apprendre chacun des autres », a fait comprendre Elysée Ouédraogo.

C’est le Colonel Boukaré Zoungrana, ministre en charge de l’Administration territoriale qui a patronné cette cérémonie au nom du Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré. Il a laissé entendre que la Transition en cours au « Pays des Hommes intègres » offre la possibilité de mettre tout en œuvre pour le retour à un ordre constitutionnel normal.

Dans la foulée, le Colonel Boukaré Zoungrana a annoncé que dans les prochains jours, une rencontre sera organisée avec tous les acteurs pour fixer le calendrier des prochaines élections.

Créer les conditions favorables pour la tenue d’élections libres

« Ce cadre me donne l’occasion de réaffirmer, à l’endroit de tous les acteurs et de nos partenaires, mon engagement à mettre tout en œuvre pour le retour à un ordre constitutionnel normal, assurer la restauration de la sécurité et créer les conditions favorables pour la tenue d’élections libres, transparentes, équitables et inclusives », a cité le représentant du Président du Faso.

Ce séminaire est organisé avec l’appui de l’Agence américaine de l’aide au développement (USAID), la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) et le Programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD).

Il faut noter que cette rencontre a connu la participation d’experts venus de 10 autres pays africains que sont le Benin, la Centrafrique, le Ghana, le Niger, le Nigeria, le Mali, le Sénégal, le Togo, la Guinée et la République démocratique du Congo.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page