Burkina Faso : Wikigap 3, pour plus de référencements des femmes sur internet

Le média en ligne Mousso News a tenu la 3e édition de Wikigap, dans la soirée du mardi 6 décembre 2022, à Ouagadougou. Il était question de la présentation des profils de femmes référencées sur Wikipédia.

Combler le fossé genre qu’il y a entre les informations sur les femmes et les hommes sur internet, c’est le combat que s’est donné Bassératou Kindo, journaliste et promotrice du média en ligne Mousso News. Selon elle, la présence des femmes sur le numérique est très importante.

« Les femmes ont beaucoup de potentiels. Les femmes font beaucoup dans ce pays. Elles impactent de façon utile. Elles arrivent à apporter leur contribution autant qu’elles peuvent dans l’édification de la nation, mais beaucoup de cette reconnaissance ou beaucoup de ces contributions utiles sont reconnues moins sur le numérique », a-t-elle affirmé.

Ainsi, pour Bassératou Kindo, il est donc « importance de référencer » les femmes sur internet, notamment sur Wikipédia afin de les mettre en lumière pour qu’elles « puissent continuer à impacter la génération présente et la génération qui arrive ».

Il n’y a pas beaucoup de sources parce que les femmes s’expriment moins dans les médias

C’est le cas de Philomaine Nanéma, Artiste-humoriste qui est déjà référencée sur Wikipédia. « C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime et je suis très contente de faire partie des femmes qui figurent désormais sur Wikipédia. Ça montre que ce tu fais est remarqué et vu. Les gens savent que tu fais du bon travail. Ils savent que tu impactes », a commenté l’humoriste.

Salimata Makamsa Yago, artiste-peintre et chanteuse, pense également que sa présence sur Wikipédia constitue une preuve d’existence. « Mon père, Yago Abdoulaye, en étant artiste-musicien, n’a pas forcement eu la chance que j’ai eue aujourd’hui. Quand je vais sur Wikipédia, je ne vois juste qu’une affiche de la Haute Volta où je le reconnais. Se retrouver sur Wikipédia est toujours quelque chose de plus et ça reste dans le temps », a-t-elle fait savoir.

Mais même si la tâche est noble, des difficultés demeurent, et l’une d’elles reste la source d’information sur les femmes. « Il n’y a pas beaucoup de sources parce que les femmes s’expriment moins dans les médias. Même quand on tend le micro à une femme, soit elle va demander la permission à son mari, soit elle va dire qu’elle n’a pas confiance en elle. Donc, elle ne va pas parler, alors qu’elles ont du potentiel », a confié la promotrice de Mousso News.

Au moins 100 femmes ont été reférencées sur Wikipédia grâce à Wikigap – © Faso7

En rappel, Wikigap est le référencement des profils de femmes sur Wikipédia qui est l’encyclopédie mondiale. C’est une plateforme de reconnaissance des mérites, de découverte, d’apprentissage et de partage de connaissances.

Bernadette KAMBIRE (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page