Ouagadougou : 27 Conférenciers-Formateurs Coachs de l’académie CFC reçoivent leurs parchemins  

L’académie de Conférencier-Formateur Coach (CFC) a procédé à la certification officielle de 27 conférenciers-formateurs coachs en fin de formation. La cérémonie de remise de parchemins a eu lieu le samedi 3 décembre 2022 à Ouagadougou.

Ils ont été vingt-sept (27) conférenciers-formateurs coachs de la 10e promotion baptisée « promotion Lumière » et de la 11e promotion à avoir été certifiés dans la nuit du samedi 3 décembre 2022, par l’académie CFC.

Pour Isis Bikoye, Directrice de l’académie CFC, l’organisation de ce congrès international de certification en valait la peine parce que c’est ce qui clôture un parcours de fin de formation des personnes qui sont venues apprendre un métier, au niveau de l’académie CFC. « Ce sont des gens qui sont arrivés avec la volonté de devenir des coachs professionnels donc ils apprennent une technique. Mais au-delà du coaching, ils apprennent déjà l’art oratoire, la prise de parole en public. Ils font d’autres programmes pour se retrouver, pour se connaître, pour savoir qui ils sont, à travers le programme de développement en leadership personnel. Et c’est à travers tous ces programmes, et après un parcours qui peut aller de 6 mois à 2 ans, que nous arrivons à cette magnifique soirée de certification », a-t-elle confié.

J’ai à cœur d’accompagner l’ensemble de mes collaborateurs

Selon elle, l’académie CFC est assez outillée pour donner une formation professionnelle et de qualité aux conférenciers-formateurs coachs pendant leur formation. « Pour la crédibilité de l’académie, on s’assure que les gens fassent le parcours, mais le fassent de manière professionnelle. C’est-à-dire que c’est de la réflexion, c’est de l’introspection et ce sont des outils que nous donnons, donc il faut s’assurer qu’ils comprennent le pourquoi et aussi le comment », a affirmé Isis Bikoye.

Quant aux certifiés, ils ont été satisfaits de leur formation à l’académie CFC et pensent être prêts à se dévoiler sur le terrain. « Nous sommes satisfaits parce qu’en venant à CFC, c’était déjà l’opportunité de se découvrir et de pouvoir exprimer chacun selon sa spécificité, son plein potentiel et afin d’impacter davantage notre environnement. Notre rôle déjà sur le terrain, c’est d’exprimer ce que nous sommes. Moi, je suis business-leader et j’évolue dans le domaine des assurances. J’ai à cœur d’accompagner l’ensemble de mes collaborateurs ainsi que des institutions à se dépasser en termes de performance de façon factuelle. Donc c’est continuer à transmettre ce que nous avons appris », s’est réjoui Djibril Kader Ouédraogo, Représentant des certifiés.

1 000 000 F CFA pour pouvoir entamer les cours

Selon Kiswendsida Ezéchiel Ouédraogo, Fondateur de l’académie CFC, la création de cette académie a été motivée par l’envie d’aider d’autres personnes à exercer le métier de conférencier-formateur coach, afin d’accompagner les personnes dans différents domaines.

« Je suis allé me certifier en Floride, à Orlando, aux Etats-Unis et quand je suis rentré, j’étais bouillonnant. Et je me suis dit, certainement que d’autres personnes ont cette envie-là de faire le métier que je fais, mais je me dis que tout le monde n’a pas forcément les moyens et la possibilité d’aller aux Etats-Unis. Pourquoi ne pas créer un centre de formation pour les Conférenciers-formateurs coachs ? J’ai commencé tout doucement à former. Je pense que la première promotion, c’était 4 personnes et aujourd’hui, on arrive à sortir à 27 personnes qui sont des conférenciers-formateurs coachs », a-t-il précisé.

Il faut noter que l’académie CFC est une école de qui forme les conférenciers-formateurs coachs. Pour y avoir accès, il faut d’abord avoir le niveau de la classe de Terminale. Il faut aussi passer par un test pour savoir les raisons qui vous ont motivés à venir au métier. Après ses conditions remplies, les candidats doivent payer la somme de 1 000 000 FCFA pour pouvoir entamer les cours et le parcours de certification.

Bernadette Kambiré (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page