Lutte contre la corruption : Le ministère chargé de l’économie lance une campagne de sensibilisation des usagers

Le ministre de l’économie, des finances et de la prospective (MEFP), Dr Aboubacar Nacanabo, a lancé ce jeudi 1er décembre 2022, une campagne de sensibilisation sur la corruption au profit des usagers. Avec pour thème, « agir ensemble pour renforcer la lutte contre la corruption au sein du MEFP », cette campagne vise à impliquer les usagers dans la lutte contre la corruption.

La corruption est un phénomène social, politique et économique très complexe qui n’épargne pas le Burkina. En effet, en 2021, le Burkina Faso était classé 78e sur 180 pays et en 2020, 88e sur 187 pays, selon l’Indice de Perception de Corruption établi par l’organisation Transparency International. Les conséquences de cette corruption amplifient la misère des populations et retardent le développement économique et social du pays, selon le ministère chargé  de l’économie. C’est dans le but de mettre fin à cette pratique qu’une campagne de sensibilisation au profit des usagers et du grand public a été lancée.

Plusieurs services dont la Douane, étaient à la cérémonie de lancement de la campagne de sensibilisation.

« Nous avons réuni aussi bien les acteurs du ministère et les usagers pour échanger sur une question qui préoccupe tout le monde, la corruption, qui est quand même une réalité dans notre pays et qui gangrène véritablement le développement économique et social. Il est évident que nous ne pouvons pas réussir cette lutte si on s’enferme entre agents de l’administration pour en discuter. Il faut qu’on arrive à intégrer tous les acteurs pour qu’ensemble on puisse voir comment on peut arriver à lutter efficacement contre la corruption », a affirmé le ministre Aboubacar Nacanabo.  

Avec pour thème, « agir ensemble pour renforcer la lutte contre la corruption au sein du MEFP », la campagne de sensibilisation est une invite à une collaboration franche et sincère entre l’administration et l’usager du service public.

« La lutte contre la corruption, ce n’est pas pour quelqu’un. C’est pour tout le monde. Aujourd’hui, si vous pensez à nos parents qui sont des  déplacés internes, si vous pensez aux soldats qui sont au front,  vous devez comprendre que si nous ne nous mettons pas ensemble pour lutter contre la corruption, ce sera difficile de gagner la guerre telle que ça se présente aujourd’hui », a soutenu le ministre.

Selon le ministre Nacanabo, des structures de lutte contre la corruption sont mises en place dans les services des ministères et qui fonctionnent très bien. Cependant, les usagers n’aident pas suffisamment ces structures à travers la dénonciation.  « La corruption,  ça se passe souvent de façon discrète donc du coup, on ne peut pas être informé suffisamment. Et il faut que les usagers utilisent les numéros verts que nous mettons à disposition pour donner l’information. Cela va aider le service à lutter contre la corruption », a-t-il invité.

Cette campagne traduit la détermination des autorités du ministère en charge de l’économie à faire de ce département, un modèle de réussite de lutte contre la corruption, de l’avis de l’inspecteur générale des finances, Cheik Mohamed Koné.

« Il faut que les usagers utilisent les numéros verts », a laissé entendre Le ministre de l’économie des finances et de la prospective, Dr Aboubacar Nacanabo.

La campagne d’information et de sensibilisation sur la corruption au profit des usagers se déroulera tout au long du mois de décembre 2022. Elle sera axée sur les risques liés à la corruption et comment contribuer pour lutter contre la corruption. Cette campagne se déroulera dans 7 chefs-lieux des régions dont Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Banfora, Koudougou, Ziniaré, Manga et Tenkodogo.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page