Aide alimentaire japonaise au Burkina Faso : Le comité consultatif vérifie l’efficacité de la distribution

Les membres du comité consultatif de l’aide alimentaire japonaise KR 2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et le gouvernement du Japon, se sont réunis ce mercredi 30 novembre 2022 à Ouagadougou. Il était question pour les membres du comité de poser les bases d’une distribution saine de l’aide alimentaire japonaise.

Pour répondre au besoin alimentaire du fait des aléas climatiques au Burkina Faso, la République du Japon a consenti une aide alimentaire en riz au profit des « populations laborieuses ». Il s’agit d’une aide d’une quantité de plus de 28 000 tonnes de riz pour l’année 2020 et de plus de 3 000 tonnes pour l’année 2021 en cours de réception.

« Ces aides en riz alimentaires permettront de compenser partiellement ce déficit en riz et résoudre la question des ménages qui demeurent en situation de précarité céréalière », a indiqué Moussa Ouattara, le représentant du secrétaire général du ministère en charge de l’agriculture à cette cérémonie.

Pour lui, le comité consultatif réuni ce jour posera les bases d’une « distribution saine » de l’aide alimentaire japonaise. Il s’agit également selon ses propos de présenter la situation alimentaire du Burkina Faso, ainsi que la contribution de cette aide alimentaire. L’efficacité de la distribution du riz sera aussi évaluée, à l’en croire.

Hemmi Akiyo 2e secrétaire de l’ambassade du Japon au Burkina Faso

À écouter Benedicta Ouedraogo/Akotionga, la directrice générale de la Société nationale de gestion des stocks de sécurité alimentaire du Burkina Faso (SONAGESS), cette aide l’alimentaire est utilisée en deux phases. 80 à 85% de cette aide sont revendues aux opérateurs économiques et 15 à 20% « distribués gratuitement » aux associations caritatives. « Cette aide est revendue aux opérateurs économiques et est reversée au niveau d’un compte spécial appelé fond de contrepartie. (…) Maintenant, les restants sont distribués auprès des associations caritatives », a-t-elle fait savoir.

Pour sa part, la 2e secrétaire de l’ambassade du Japon au Burkina Faso, Hemmi Akiyo, a indiqué que la tenue de cette réunion va permettre de connaître l’utilisation de l’aide alimentaire japonaise et savoir si cette aide est utilisée efficacement pour le peuple burkinabè. « Le gouvernement japonais aide le peuple burkinabè dans le cadre du projet d’aide alimentaire. (…) Donc, ce comité est vraiment important pour nous, pour savoir l’utilisation de notre aide », s’est-elle exprimée.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page