Elimination du VIH/SIDA: Le CNEI-BF et le SP/CNLS-IST fédèrent leurs forces

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) en collaboration avec le secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le SIDA et les infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST), a procédé au lancement officiel du plan d’action de lutte contre le VIH/SIDA et les IST auprès des travailleurs du secteur informel de la région du centre, ce mardi 29 novembre 2022 à Ouagadougou.

Dans le but de lutter contre le sida et les maladies infectieuses au sein des travailleurs de l’économie informelle du Burkina Faso, une convention de partenariat a été signée entre le conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) et le secrétaire permanent du conseil national de lutte contre le SIDA et les infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST). Une manière pour les deux parties de contribuer à vulgariser le message de sensibilisation auprès des membres CNEI-BF.

« Je vous exhorte à faire preuve de courage, de détermination et de créativité dans la transmission des messages », (Barthélémy Badiel) ©Faso7

Selon Larba Christian Darankoum, représentant du SP/CNLS-IST par intérim, ce lancement est l’aboutissement d’un processus enclenché depuis l’année 2021. Pour lui, l’économie informelle constitue un facteur de vulnérabilité par rapport à certains fléaux qui gangrènent la société. C’est la raison pour laquelle le CNEI-BF apporte sa contribution en matière de lutte contre le sida auprès des travailleurs du secteur informel dans la région du Centre.

Il a par ailleurs invité l’ensemble des travailleurs de l’économie informelle de la région du Centre à adhérer fortement à cette initiative qui vise à améliorer l’efficacité de leur unité économique. « C’est lorsqu’on est bien portant qu’on peut mieux travailler et produire les résultats escomptés », a-t-il ajouté.

Le vice-président du CNEI-BF, Salifou Nikiema, a pour sa part souligné que la phase opérationnelle de cette initiative consistera à faire des causeries éducatives, des théâtres forum et des projections de films sur la réalité du VIH-SIDA et les IST et sur les mesures de prévention. Ainsi, les sites retenus pour la sensibilisation sont les marchés et yaars et les sites des personnes déplacées internes.

Les acteurs de l’économie informelle ont collecté plus de 200 poches de sang ©Faso7

De son côté, Barthélémy Badiel, conseiller technique du ministre en charge des sports, a réitéré la disponibilité du ministère à accompagner le CNEI-BF dans ses actions spécifiques, particulièrement la sensibilisation dans la lutte contre le VIH/SIDA et les IST dans la ville de Ouagadougou.

« Je vous exhorte à faire preuve de courage, de détermination et de créativité dans la transmission des messages » a-t-il souhaité.

Pour cette occasion, les acteurs de l’économie informelle ont collecté plus de 200 poches de sang au profit des Forces de défense et de sécurité et les malades qui sont dans le besoin. À en croire les propos du président du CNEI-BF, c’est une manière pour eux de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent. « Nous comptons organiser des activités dans les jours à venir pour accompagner nos FDS », a-t-il souligné.

Eliane Agnès  Yanogo (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page