Burkina Faso : Le médiateur de la CEDEAO chez le président Ibrahim Traoré

Le Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim Traoré a reçu en audience ce samedi 26 novembre 2022, une délégation de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), conduite par l’ancien président nigérien Mahamadou Issoufou, médiateur de l’institution pour le Burkina Faso, a informé la présidence du Faso.

Après les échanges avec le Chef de l’État, Mahamadou Issoufou a indiqué que la délégation avait pour mission de venir « procéder à l’évaluation de la situation de la Transition dans le pays afin de faire un rapport aux Chefs d’Etat » lors du futur Sommet ordinaire de la CEDEAO, prévu pour se tenir le 4 décembre 2022 à Abuja au Nigéria.

A en croire le médiateur de la CEDEAO, les discussions avec le président Ibrahim Traoré ont porté sur les missions de la Transition, à savoir la reconquête du territoire national, la résolution du problème humanitaire, le retour à l’ordre constitutionnel normal « mais aussi la mobilisation de ressources afin de permettre à la Transition de réaliser ses missions ».

La question relative au comité de suivi et d’évaluation de la Transition a également été évoquée lors de son entretien avec le président de la Transition, selon Mahamadou Issoufou.

Aussi, selon le médiateur de la CEDEAO, le chef de l’État lui a promis son soutien pour assurer une évaluation stratégique, sécurité-développement dans les pays du « Sahel géopolitique », regroupant tous les pays confrontés au terrorisme et au crime organisé. Il s’agit d’une requête du Secrétaire général des Nations Unies, en rapport avec l’Union africaine, la CEDEAO et le G5 Sahel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page