Burkina Faso : La Police nationale s’ouvre aux médias

Dans le cadre de sa stratégie de communication, la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) a organisé une rencontre d’échanges avec une centaine de journalistes, ce samedi 26 novembre 2022 à son siège.

Une présentation de la Police nationale a été effectuée durant de cette rencontre et il ressort entre autres que selon le rapport de l’index World Internal Security and Police Index (WISPI), en termes de classement, la Police nationale du Burkina Faso est 83e au niveau mondial, 7e au niveau africain et 2e dans la sous-région Ouest-africaine.

On apprend également qu’en termes de chiffres, cette organisation compte 15 Directions centrales, 13 Directions régionales de la Police Nationale (DRPN), 45 Directions Provinciales de la Police Nationale (DPPN), 45 Commissariats centraux de police, 145 Commissariats de Police de district (CPD), 21 Postes de Police Frontière (PPF), 05 Services Régionaux de la Police Judiciaire (SRPJ), 13 Services Régionaux de la Sûreté de l’Etat (SRSE), 04 Brigades Régionales de Protection de l’Enfance (BRPE), 12 Groupements de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS), 2 Brigades Anti criminalité (BAC), 2 Unités d’Intervention Polyvalente (UIP).

Concernant les effectifs, il est ressorti que courant 2022, la Police nationale compte environ 20 000 membres dont 80 % ont moins de 35 ans et dont 5% des membres son des femmes. Dans la pyramide des grades, il a été dit que 3% des policiers sont des Commissaires de police, 7% des Officiers de police et 90% des Sous-officiers de police.

Au titre des GUMI

En perspective, il a été fait cas du Groupement des Unités Mobiles d’Intervention (GUMI) mis en place « récemment » dans le cadre de la lutte contre le terrorisme en appui aux unités opérationnelles de la Police nationale déjà engagées sur le terrain.

D’après les explications du chef de la Division de la Communication et des Relations publiques, le Commissaire Apollinaire Kafando, les membres du GUMI viennent de tous les démembrements de la Police nationale, ont subi des formations renforcées et sont déjà déployés dans les zones à fort défis sécuritaires. « Toute notre prière est que vous découvrez ces unités là aux résultats », a-t-il ajouté.

Le Contrôleur général de police, Roger Ouédraogo, Directeur général de la Police nationale s’est prononcé sur la même question, pour dire que ce concept a été adopté afin que tous les policiers puissent être mis à contribution pour l’effort de guerre.

« Ne tournez pas autour du policier, il n’y a rien à faire là-bas »

Notons qu’au cours des échanges, le Contrôleur Général de Police, Roger Ouédraogo, Directeur Général de la Police nationale a fait comprendre que son institution compte renforcer sa collaboration avec les médias par rapport aux relations avec les populations. « Il n’y a pas de police sans citoyens. Il n’y a pas de police sans populations, et les médias constituent justement cette interface là. Donc, nous souhaitons que nos relations avec les médias puissent s’affermir et que nous aboutissions à un réseautage qui nous permette de recevoir beaucoup du monde des médias afin d’installer la Police nationale sur des bases plus saines en termes d’efficacité », a-t-il déclaré.

Contrôleur général de police Roger Ouédraogo -©Faso7

Prenant le cas de la corruption policière, le Contrôleur général de police Roger Ouédraogo a indiqué qu’il appartient à la presse et à la police de faire en sorte que le citoyen ne soit plus complice de cette corruption. « Dès que le policier a fait son travail et que d’une manière ou d’une autre vous devez payer une contravention, rentrez chez vous après avoir pris votre papillon, ne tournez pas autour du policier, il n’y a rien à faire là-bas (…). Allez payer la contravention. Il n’ y a aucune raison qu’un citoyen donne mille francs ou deux-mille francs à un policier », a-t-il expliqué.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page