Burkina Faso : La base des terroristes qui ont attaqué la gendarmerie de Yako a été démantelée (armée)

La base des terroristes qui ont attaqué la brigade de gendarmerie de Yako le 10 novembre 2022 a été démantelée, informe l’armée dans un communiqué.

Des hommes armés ont attaqué la gendarmerie de Yako, dans le Nord, le 10 novembre 2022, en effectuant notamment des tirs de harcèlement. Ils se sont ensuite repliés dans leur base située dans les environs de La Toden.

Une contre-offensive a alors été menée par les Forces armées burkinabè. « Un assaut a été lancé par les unités venues en renfort sur ledit refuge dans la matinée du 11 novembre 2022. La base, sur laquelle se trouvait un important lot de matériel (armement, munitions, moyens roulants, vivres, carburant, couchages, effets d’habillement, etc) a été complètement détruite », indique un communiqué de l’armée ce 18 novembre 2022.

Le matériel récupéré à la base – EMGA

6 militaires et 8 VDP sont tombés

A noter que d’autres opérations ont été menées contre les groupes armés terroristes. Ainsi, 21 terroristes ont été tués lors d’une « importante opération de sécurisation dans les zones de Koumbia (Province du Tuy, région des Hauts-Bassins) et Boromo (Province des Balé, région de la Boucle du Mouhoun) », précise l’armée dans son communiqué. L’opération, qui a pour but de stopper les incursions des terroristes dans la zone, a aussi permis de saisir de l’armement, des munitions, une quinzaine de motos et 520 kg de chanvre indien.

Les forces armées ont toutefois perdu des hommes dans cette lutte contre le terrorisme. 06 militaires et 08 VDP sont tombés lors de l’attaque d’une unité du détachement militaire de Soudougui dans le Koulpelgo, dans le Centre-Est, le 5 novembre 2022. Ils étaient en mission de reconnaissance près de la localité de Bagamoussa. Plusieurs terroristes ont été abattus, selon le communiqué de l’armée.

A noter également que des actions de solidarité entre militaires et civils ont été menées de même que des opérations de ravitailement. Du 30 octobre au 04 novembre 2022, 150 camions de vivres dont 26 camions du CONASUR ont été escortés par les Forces Armées Nationales au profit des populations de Djibo, selon le communiqué de l’armée.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page