[Direct] – Résultats des concours directs : Bassolma Bazié s’explique

Ce mardi 15 novembre 2022, Bassolma Bazié, ministre en charge de la Fonction publique fait le point de l’organisation des concours directs 2022 au Burkina Faso. 

Lire ➡️ Retards dans la délibération des concours directs : Bassolma Bazié porte plainte

Le ministre en charge de la Fonction publique, Bassolma Bazié a déclaré ce mardi que des ordinateurs utilisés dans l’administration des concours ont disparus. A ce propos, selon Bakary Sawadogo, ingénieur de conception en informatique, la perte des données « n’impacte pas le processus ».

Il a par ailleurs laissé entendre que les feuilles de composition de la session 2022 sont différentes de celles de l’année 2021. Un changement qui a impacté le traitement et a occasionné le retard. « Toutes les copies qui sont parvenues à notre niveau sont corrigées », a-t-il ajouté.

Concertant les rectifications des listes d’admis lors de certains concours, les techniciens du ministère en charge de la Fonction publique ont expliqué qu’ils ont la possibilité de valider les résultats même après les admissions. Même étant dans les écoles, certaines vérifications sont toujours faites, selon eux. « Nous visons au plus tard la fin du mois pour finaliser tous les résultats », a déclaré Bakary Sawadogo.

Sur la plateforme e-concours, le directeur de cabinet du ministre, Mohamed Sawadogo a signifié que ledit format existe depuis 2014. Mais c’est seulement en 2019 que le système a été envoyé à l’extérieur. Sur le gestionnaire du système, il a jouté que « ce n’est pas un étranger ». Moïse Wendkuuni Convolbo, c’est le nom de la personne qui gère la plateforme e-concours depuis le Japon.

Le directeur de cabinet a par ailleurs expliqué que le ministère n’avait pas la possibilité de faire des audits avant de lancer les concours. Il en est de même pour le changement de gestionnaire. « De façon opérationnelle, il fallait avancer pour composer avec le même prestataire (…) à la fin du mois, nous allons faire le bilan (…) le ministre peut être taxé de tout, sauf de quelqu’un qui ne communique pas », a-t-il indiqué. Il a aussi martelé que « cette année, il ne devrait pas avoir de concours ».

Certains concours ont été composés pendant les événements du coup d’Etat du 30 septembre 2022. Sur cette question, le secrétaire général du ministère, Hugues Sorgho, a signifié que la majorité des candidats ont composé. « Bientôt, d’ici la fin du mois, nous aurons les autres résultats », a-t-il déclaré.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page