Ministère du commerce : «Nous voulons quelqu’un qui va rassembler tous les commerçants» (Harouna Kaboré)

Ce 9 novembre 2022, le Conseil Régional de l’Economie Informelle du Centre (CREI-C) a pris acte de la démission de Donatien Nagalo de son poste de ministre chargé du Commerce du Gouvernement Kyélem.

Harouna Kaboré, le Secrétaire général du Conseil Régional de l’Economie Informelle du Centre (CREI-C), a indiqué que son bureau et l’ensemble des travailleurs de l’économie informelle prennent acte de la démission du ministre en charge du commerce, Donation Nagalo. Il a ensuite salué les efforts de médiation menée par Apollinaire Compaoré, Président du Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB), lors de la crise.

Sur cette médiation, Harouna Kaboré a révélé qu’avant la démission de Donatien Nagalo, 9 parties prenantes étaient sur la table des discussions et 7 d’entre elles étaient d’accord pour que Donatien Nagalo demeure à son poste. Les 2 autres avaient quelques réserves.

« Nous appelons le CNPB à poursuivre cette médiation engagée avec la Chambre de Commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCL-BF), le Conseil National de I’Economie Informelle du Burkina Faso (CNEI-BF), l’Union Nationale des Commerçants des Marchés et Yaars du Burkina (UNCMYB) et le Syndicat National des Commerçants du Burkina (SYNATCOMB) dans le but de trouver une solution définitive à cette crise », a-t-il laissé entendre.

…des projets auxquels tous les commerçants vont adhérer

Pour le choix du futur ministre, Harouna Kaboré a donné les attentes des membres de son organisation. « Aujourd’hui, nous voulons quelqu’un qui va rassembler tous les commerçants. Nous voulons quelqu’un qui va amener des projets auxquels tous les commerçants vont adhérer et c’est avec cette union que nous allons pouvoir relever les défis de ce secteur », a-t-il déclaré.

Harouna Kaboré a par aileurs invité le Gouvernement Kyélem à être à l’écoute du secteur informel qui, selon lui, est le seul secteur économique qui contribue à apaiser les tensions sociales en fournissant plus de la moitié des emplois au Burkina Faso.

Saisissant l’occasion, le Secrétaire général du CREI-C a interpellé tous les travailleurs de l’économie informelle de la région du Centre à s’enrôler massivement pour le recrutement en cours des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP).

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page