Burkina Faso : Des difficultés rencontrées dans le recrutement des VDP

Le manque de répondants et de documents d’identité sont les principales difficultés que connaissent certaines localités du Burkina Faso suite au recrutement des 50 000 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), a informé, ce lundi 7 novembre 2022, l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB), si dans certaines localités les citoyens ne se pressent pas encore, dans d’autres, leurs élans sont freinés par un certain nombre de difficultés. Plusieurs sont ceux qui n’arrivent pas à s’enrôler car n’ayant pas la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB).

Ces derniers ne disposent que de simples copies d’actes de naissances, a précisé l’AIB. Même parmi ceux qui ont des CNIB, plusieurs cartes sont expirées.

A cela s’ajoute le manque de répondants dans certaines collectivités territoriales du fait des exactions terroristes qui empêchent les désireux de s’enrôler.

Pour venir à bout du terrorisme, les nouvelles autorités burkinabè ont lancé le 24 octobre 2022, un recrutement de 50 000 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dont 35.000 communaux et 15.000 nationaux pouvant être déployés sur l’ensemble du territoire national après leur formation.

Afin de toujours permettre à chaque citoyen de s’enrôler et de s’engager auprès de la nation, la Brigade de veille et de défense patriotique (BVDP) a prolongé le délai d’enrôlement au 18 novembre 2022.

Synthèse de Bernadette KAMBIRE (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page