Du slam, LaCartouc embrasse la littérature avec « La touche d’or », sa première œuvre

L’artiste slameur Cheick Hamed Traoré alias LaCartouch se lance officiellement dans la littérature. Après avoir montré ce dont-il est capable dans la musique à travers le slam, il s’est doté d’une nouvelle corde ce samedi 5 novembre 2022 avec la présentation de son premier livre. Intitulé, « La touche d’or », cette œuvre est un recueil de 23 titres.

Le terrorisme, le civisme, l’environnement et la culture sont entre autres les thèmes abordés par Cheick Hamed Traoré alias LaCartocuh dans son tout premier livre. « La touche d’or », c’est le nom de cette œuvre que le slameur vient de mettre sur le marché pour les amoureux de la littérature.

À travers les 23 titres de l’œuvre, l’auteur fait étalage d’un « don argumentaire » selon le préfacier du livre, le Pr Issaka Salia.

« Dans cette œuvre, le poète a mis toute son âme pour dire son ras-le-bol sur tout ce qui est mauvais et brûlant dans la société », a-t-il déclaré.

Le slam, « c’est l’actualisation de la poésie », (Pr Issaka Salia) -©Faso7

Selon ses explications, LaCartouch évolue dans le courant des « poètes négro-africains ». Pour le Pr, le slam n’est pas une innovation des temps modernes. « C’est l’actualisation de la poésie », a lancé le Pr Issaka Salia. Une manière pour lui d’indiquer que la venue de l’artiste dans le monde de la littérature n’est pas une surprise.

Se prononçant sur la sortie de cette œuvre en ce jour, l’auteur a indiqué être animé par des « sentiments de satisfaction ». Sur sa transition du slam à la littérature, il a indiqué que « le slam, c’est de la poésie avant tout. Le slam n’est que slam à l’oral ».

Il a par ailleurs ajouté que cette œuvre est comme « un prolongement de son album ». « J’avais juste les moyens de mettre dans l’album 7 titres. Et aujourd’hui, ce recueil contient 23 titres. Ça veut dire qu’il y avait des thèmes que je devais traiter », a signifié Cheick Hamed Traoré.

« Le slam n’est que slam à l’oral », (Cheick Hamed Traoré) -©Faso7

De l’avis de l’auteur de « La touche d’or », la sortie du livre a une autre motivation. LaCartcouch a déclaré qu’il ambitionne de mettre en place une fondation qui portera d’ailleurs le nom de l’œuvre. Une manière pour lui d’apporter son aide aux enfants démunis.

Chaque livre acheté est une contribution selon l’artiste, à la mise en place de la fondation. « A travers ce recueil, c’est pouvoir trouver les fonds pour lancer les activités de la fondation. Toute personne qui achète ce recueil fait de l’œuvre sociale et la promotion d’une œuvre intellectuelle », a-t-il dit.

« La touche d’or » est disponible sur le marché au prix de 5 000 Francs CFA pour le grand public et 3 000 Francs CFA pour les élèves. Cheick Hamed Traoré a rassuré que l’ouvrage est rédigé dans un Français compréhensible même pour un enfant de 12 ans.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page