Défense et sécurité : Ouagadougou et Bamako veulent renforcer leur coopération

Le Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, a regagné Ouagadougou après une visite d’amitié et de travail au Mali ce 2 novembre 2022.

A Bamako, le Chef de l’État burkinabè a d’abord eu un échange à huis clos avec son homologue malien.

La délégation du Capitaine Ibrahim Traoré a ensuite eu des échanges avec les autorités maliennes pendant plus de 3 heures, selon la présidence du Faso.

A l’issue des échanges, le Chef de l’État burkinabè s’est adressé à la presse malienne. « C’est une visite de courtoisie et d’amitié à un peuple frère. (…) Le plus important pour nous, dans la situation actuelle, c’est le défi sécuritaire. On est venu échanger sur comment renforcer notre coopération militaire et pouvoir mieux mener nos opérations pour sécuriser nos populations », a indiqué le Capitaine Ibrahim Traoré, selon la présidence du Faso.

A en croire également la présidence du Faso, le Burkina Faso et la République du Mali ont concrètement pris l’initiative de renforcer leurs rapports sur le plan sécuritaire et celui de la défense.

Avant de quitter Bamako, le Capitaine Ibrahim Traoré a appelé les burkinabè, malien et sahélien en général, à la solidarité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Il faut noter que c’est accompagné du ministre en charge de la défense, le Colonel-major Kassoum Coulibaly et du Chef d’état-major général des armées, le Colonel-major David Kabré, que le chef de l’Etat s’est rendu à Bamako.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page