Salon International de l’Automobile du Faso : Plus de 10 000 visiteurs attendus à la 1re édition

Du 17 au 19 novembre 2022, la capitale burkinabè vibrera au rythme de la 1re édition du Salon International de l’Automobile du Faso (SIAF). À deux semaines de l’événement, les organisateurs ont décliné les grandes lignes de cette rencontre qu’ils veulent « exceptionnelle » et pour tous les Burkinabè.

Créer un cadre d’échanges et de rencontres entre les concessionnaires, les professionnels et le public burkinabè, c’est l’objectif visé par Ali Ouédraogo en initiant le Salon International de l’Automobile du Faso (SIAF). Pour cette 1re édition, le promoteur attend environ 1500 acteurs du domaine de l’automobile et près de 10 000 visiteurs.

Rencontres, ateliers, B2B, expositions et conférences thématiques seront entre autres les activités qui vont marquer les 4 autres de l’événement. Selon les explications du chargé de communication du salon, Jean-Marc Poadiagué, le SIAF est une plateforme internationale de partage sur les enjeux, les opportunités et les innovations de l’industrie automobile.

« La 1re édition du SIAF se tient dans un contexte marqué par une crise sécuritaire. L’engouement de l’automobile connaît une hausse considérable avec un public en quête constante de nouveauté.(…) Ce salon se veut une vitrine d’attraction pour les visiteurs. Le salon, c’est l’occasion de pouvoir encourager, soutenir et promouvoir les expertises au niveau local », a-t-il indiqué.

Revenant sur les activités prévues dans le cadre de cette édition, le chargé du projet du salon, Benjamin Bancé, a laissé entendre que le salon vise aussi à identifier les acteurs de l’automobile au Burkina Faso et de les mettre en exergue. Selon ses propos, ces acteurs seront récompensés pour l’ensemble de leurs œuvres dans le domaine de l’automobile.

Le SIAF offre par ailleurs la possibilité au Burkinabè de s’informer et de se faire guider dans leurs choix de véhicules.

« Ils seront formés afin de savoir tout ce qu’il faut savoir avant de s’engager dans un processus d’achat de véhicule », a-t-il dit. La finalité selon ses explications est de mettre le Burkina Faso au cœur de l’industrie automobile en Afrique de l’Ouest.

Le thème de cette édition du SIAF est, « le marché automobile face aux défis de la relance économique et sécuritaire ».

Le salon sera standard et ouvert à tous les Burkinabè. Tous les types de véhicules seront présents, selon Jean-Marc Poadiagué.

Le rendez-vous est donc pris du 17 au 19 novembre 2022 du côté de l’espace de la mairie de Bogodogo. Les pays invités d’honneur sont le Mali et la Côte d’Ivoire.

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

  1. vive le Burkina Faso pays de toutes les opportunités pardon de tous les opportunistes et de la cancrerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page