Insécurité: « Cette guerre n’est pas au-dessus de notre portée » (Colonel-major Kassoum Coulibaly)

C’est à travers une cérémonie de prise d’armes sobre que les Forces Armées Nationales ont célébré leur 62e anniversaire. Cette cérémonie a été présidée par le ministre en charge de la Défense, le colonel-major Kassoum Coulibaly. En effet , selon lui, le contexte socio politique auquel le pays fait face, impose une célébration dans la sobriété, dans l’introspection et dans le recueillement.

46 personnels des FAN ont reçu des distinctions.

A en croire le ministre, au regard des priorités définies par la charte de la transition, les FAN ont « une obligation de résultats, celle de reconquérir militairement dans les meilleurs délais, les parties du territoire national sous influence terroriste ».

Le chef du département de la Défense a surtout noté que « malgré le lourd tribut humain qu’elles ont déjà consenti aux côtés des Forces de Sécurité Intérieures et des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), les FAN doivent davantage répondre à la détresse des populations civiles en proie à la crise sécuritaire et humanitaire, en leur assurant protection et au mieux assistance ».

Et la réussite de cette mission requiert le concours de tous les Burkinabè. D’où le thème de ce 62eanniversaire, « Forces Armées Nationales et population : Synergie pour la reconquête du territoire national ».

Dans son discours, le colonel-major a demandé pardon au peuple. « Afin de donner à l’esprit du thème de notre anniversaire tout le sens qu’il dégage, je voudrais, au nom des Forces Armées Nationales, avec humilité demander pardon à notre vaillant peuple, pour tous les écarts émanant de certains des nôtres qui, ont parfois porté préjudice au tandem Armée-Nation », a-t-il demandé.
Le ministre de la Défense a aussi annoncé la mise en œuvre d’une nouvelle approche de la dimension militaire de la lutte contre le terrorisme afin d’engager des offensives plus hardies sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit d’une approche qui  intègre une plus grande participation des populations, actrices majeures de la chaine de production de la sécurité dans leurs zones respectives et qui réaffirme le lien fusionnel entre les Forces de Défense et de Sécurité et l’ensemble des citoyens qui doit constituer un bloc offensif ou tout au moins défensif, contre tout ennemi de la  Patrie.


« Chacun à son niveau, doit abandonner sa posture de spectateur… et s’engager », Colonel-major Kassoum Coulibaly, ministre de la Défense

De son avis, l’urgence du sursaut patriotique commande l’adoption de nouvelles postures notamment le changement de perception qui consacre la lutte contre le terrorisme comme seul combat relevant des FDS. « Il  est temps de changer cette perception, pour rendre le soutien des populations aux forces combattantes plus efficace. Chacun à son niveau, doit abandonner sa posture de spectateur, de juge et même souvent de commentateur d’un match qui se jouerait entre forces combattantes et terroristes. Chaque citoyen doit prendre conscience qu’il s’agit plutôt dune guerre dans laquelle se joue malheureusement notre destin commun c’est-à dire, la survie de la Nation, et s’engager », a-t-il invité.

S’adressant à ses frères d’armes, le premier responsable du ministère de la Défense, les a félicité pour tous les efforts fournis dans ce contexte très difficile et souhaité un prompt rétablissement aux blessés en opérations. Il les a aussi invité à toujours mériter la confiance que les  populations portent en eu  et à constamment revisiter et vivifier leur  choix d’appartenir à la noble institution militaire, ultime recours quand la Nation est menacée dans ses fondements.

Le personnel féminin recevant sa distinction des mains du Colonel -major Oumarou Traoré.

« Devrons-nous nous regarder sans complaisance devant le miroir,  de nous soumettre individuellement et collectivement, à une introspection profonde et courageuse sur le sens de notre sacerdoce et corriger les écarts qui pourraient nous en éloigner …Cette guerre, faut-il le rappeler, n’est pas au-dessus de notre portée car, je ne doute point du potentiel guerrier reconnu aux soldats Burkinabè. Il nous faut seulement mieux nous organiser en nous ressourçant régulièrement dans les valeurs fondamentales qui organisent et cimentent la vie au sein des armées »,  a invité le colonel-major Kassoum Coulibaly.

Au cours de cette cérémonie de prise d’armes,  46  personnels des FAN ont été décorés  dont un personnel féminin. Parmi ces 46 personnels, figure ,un soldat de l’armée de terre atteint de cécité générale,  après un incident,  au cours d’une mission de déminage sur l’exercice Nassoumbou-Djibo.


Le ministre de La Défense pose sa main en guise et félicitations et de reconnaissance sur le soldat de l’armée de terre atteint de cécité générale.

Ils sont 5 à avoir reçu la Médaille d’honneur militaire, 21 pour Médaille militaire, 7 pour la médaille de la Croix du combattant, 6 pour la Médaille d’honneur des sapeurs pompiers et 7 pour la médaille commémorative .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page