Tribune – « Barricades systématiques des axes de desserte : ces pratiques déstabilisatrices à bannir à tout prix »

Ceci est une tribune d’un citoyen sur les blocages des voies d’accès par des populations.

S’il y a un malheureux réflex devenu monnaie courante au Burkina Faso, c’est bien les barricades et blocages épidermiques des voies. Rien qu’au cours de la semaine écoulée, nous avons assisté, entre autres, au blocage de la RN1 par des soutiens du LCL Zoungrana, après le rejet de sa demande de liberté provisoire.

Ces actes avaient engendré une longue file de stationnement de plusieurs dizaines de véhicules sur la sortie ouest de la capitale, avec son lot de désagréments et de conséquences sur le trafic et les dessertes routiers.

Dans la même semaine, des images sur les réseaux sociaux montraient des travailleurs du chemin de fer (observant un mouvement d’humeur) et d’autres groupes de personnes bloquer la voie ferrée pour empêcher les trains de circuler, avec tous les risques que cela présente.

Ces pratiques, dans un contexte de raréfaction et d’inflation des produits de grande consommation, qui font fi de l’appel du Chef de l’État invitant les populations à la retenue et au bannissement des troubles à l’ordre public, n’ont d’autres fins que d’empirer la situation déjà difficile des populations.

Les autorités sont donc interpellées afin de mettre fin à ces pratiques d’une époque révolue et de mener des enquêtes poussées afin de démasquer les mains obscures qui se cachent derrière ces actes déstabilisateurs pour notre pays.

Josué Bonkoungou

Citoyen

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page