Burkina Faso : Les jeunes volontaires de la Croix-Rouge burkinabè font le bilan de leurs activités

La commission nationale jeunesse de la Croix-Rouge burkinabè a clôturé sa rencontre ce samedi 29 octobre 2022. Cette rencontre qui a réuni les représentants des différentes régions avait pour objectif de  faire le bilan des différentes activités prévues être menées il y a 4 ans.
Mise en place en 2019, la  commission nationale jeunesse de la Croix-Rouge Burkinabè s’est retrouvée ce samedi 29 octobre 2022 afin de faire un bilan de ses activités. Selon Djamira Nadège Zorom, présidente de la commission nationale  jeunesse de la Croix-Rouge Burkinabè, les activités majeures de la commission durant les quatre années ont porté sur les formations, des camps jeunesse qui ont permis aux jeunes de se rencontrer.

« Il était important pour nous de faire ce bilan afin de pouvoir voir un peu  quels sont  les éléments que nous devons renforcer et comment nous pouvons répondre aux difficultés qui ne nous ont pas permis de pouvoir atteindre des résultats escomptés », a-t-elle affirmé

Djamira Nadège Zorom, présidente de la commission nationale jeunesse de La Croix-Rouge burkinabè est moins satisfaite de leur travail au cours des quatre années.

Au cours de la cérémonie de clôture, la commission a  fait un plaidoyer à l’endroit du président de la Croix-Rouge burkinabè. Il s’agit notamment  de l’adoption officielle de la politique nationale de la Croix-Rouge burkinabè pour les jeunes, qui est un acte de naissance, un acte d’existence officiel de la commission et la prise en compte des jeunes dans les textes de la société nationale.

De l’avis de Dénis Bakyono, président de la Croix-Rouge burkinabè,  les jeunes volontaires de la Croix rouge soutiennent l’organisation dans plusieurs activités notamment dans la distribution de vivres aux personnes déplacées internes.

« C’est avec cette jeunesse que nous travaillons à aider les populations . Les éduquer pour que cette population puisse malgré leur précarité vivre ensemble, accepter les conditions en attendant une vie meilleure », a-t-il expliqué.

La Croix-Rouge Burkina étudiera les plaidoyer des jeunes volontaires afin de leur apporter un soutien, selon Dénis Bakyono, président de la Croix-Rouge burkinabè.

En ce qui concerne le  plaidoyer de la commission, le directeur de la Croix-Rouge burkinabè a laissé entendre que l’organisation étudiera ces plaidoyer afin de leur apporter un soutien pour qu’ils puissent atteindre leurs objectifs.

Il est à noter que la présidente de la commission nationale  jeunesse de la Croix-Rouge burkinabè s’est dite moins  satisfaite de leur travail du fait que sa commission n’a pas pu atteindre ses objectifs. Néanmoins, elle a trouvé qu’il y a des félicitations, car les membres de la commission ont travaillé avec des idées innovantes, des challenges.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page