Burkina Faso : Manifestation à Ouagadougou contre le maintien de 5 ministres de Damiba

Alors que des appels à manifestation ont été lancés depuis l’annonce du gouvernement de Me Kyélem de Tambèla pour récuser le choix de certains ministres et le maintien de 5 ministres du pouvoir du Lieutenant-colonel Damiba, le jour-j, c’est la Gendarmerie Nationale qui commandait les lieux à la Place de la nation de Ouagadougou ce vendredi 28 octobre 2022.

Il est 8H00 ce vendredi 28 octobre 2022 dans la capitale burkinabè. Les usagers et les riverains des voies pouvant déboucher à la Place de la nation ont tous constaté un « important dispositif » de la Gendarmerie nationale.

Les Pandores sont là pour empêcher tout rassemblement. Aucun accès aux lieux sans raison valable. Et même ceux qui ont leurs services à proximité doivent s’y prendre sérieusement pour avoir le quitus des maîtres des lieux.

Au-delà de ce dispositif pour filtrer l’accès, la Place de la nation elle-même a été investie par les Gendarmes. De nombreux gendarmes y sont déployés. Certains Gendarmes viennent en aide aux VADS pour réglementer la circulation qu’ils ont largement contribué à bouleverser à travers les barricades sur certains des axes importants du centre-ville.

Quelques individus sur des motos avec le drapeau de la Russie, sillonnent les artères environnant la Place de la nation.

En rappel, depuis la mise en place du gouvernement de Me Apollinaire Kyélem de Tambèla, des citoyens burkinabè ont réfuté la nomination de deux membres du gouvernement à savoir Donatien Nagalo, ministre en charge du commerce et Yacouba Dié, ministre en charge de l’urbanisme. La « probité et l’intégrité » de ces personnalités sont remises en cause.

11H00. Des manifestants se regroupent au niveau du stade municipal. D’autres sont convoyés par des tricycles.

Après cette mobilisation, ils se sont par la suite dirigés vers le centre-ville. Une parade sur quelques artères de la ville pour regagner le rond-point des Nations Unies.

11H25. Réunis au niveau du rond-point des Nations Unies, les manifestants veulent rejoindre l’ambassade de France.

Une circulation troublée et des commerçants inquiets, c’est le constat fait au fur et à mesure que le nombre de manifestants grossissait.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page