Menaces contre Oméga Médias : Réaction des Organisations professionnelles des médias

Ceci est une déclaration des Organisations professionnelles des médias  sur les menaces contre le Groupe Omega.

Les Organisations professionnelles des médias (OPM) du Burkina Faso ont appris avec grave préoccupation, l’existence de plusieurs messages vocaux dans lesquels « les auteurs profèrent des menaces graves et directes » contre le « personnel du groupe Oméga et contre ses locaux ». Ainsi, les auteurs des messages « menacent :

  • de s’en prendre à l’intégrité physique et à la vie du journaliste/animateur Alain Traoré plus connu sous le pseudonyme de Alain Alain pour ses propos tenus dans la rubrique “Le défouloir de Alain Alain” du 13 octobre 2022 sur radio Oméga et Oméga TV;
  • de s’en prendre à l’intégrité physique de Alpha Barry, promoteur de Oméga Médias ;
  • d’incendier les locaux du groupe Oméga Médias pour sa ligne éditoriale».

Les Organisations professionnelles des médias constatent la récurrence de ce genre de messages dans lesquels des individus s’en prennent directement aux journalistes et aux défenseurs de la liberté d’expression et de la presse.

Les OPM rappellent que les critiques ou autres opinions émises sur les politiques publiques, sur les autorités ou tout dépositaire de pouvoir public, ne sont nullement constitutifs de crime, par contre, l’intolérance est inacceptable. Il est un devoir pour l’ensemble des Burkinabè de condamner sans réserve ces menaces sur la liberté d’expression et de se mobiliser contre ces pratiques graves ainsi que leurs auteurs et commanditaires qui contribuent à détériorer la cohésion sociale au Burkina Faso.

Les Organisations professionnelles des médias signataires de la présente déclaration :

  • condamnent avec fermeté les menaces proférées contre le groupe Oméga Médias, son promoteur et son chroniqueur Alain Alain ;
  • saluent la prompte réaction du groupe Oméga Médias qui a consisté à porter plainte contre X auprès de la Justice dès le 18 octobre 2022 ;
  • apportent leur soutien au chroniqueur Alain Alain, à l’ensemble du personnel, au promoteur et à la direction du groupe Oméga Médias ;
  • rassurent l’ensemble des travailleurs des médias du Burkina Faso, les défenseurs de la liberté d’expression et de la presse, les défenseurs des droits humains de leur soutien au moment où des individus adeptes des raccourcis menacent notre vivre ensemble ;
  • appellent les autorités compétentes à prendre les dispositions idoines pour protéger les organes de presse et les journalistes dans l’exercice de leur profession ;
  • interpellent la Justice afin qu’elle fasse diligence pour démasquer et punir les auteurs et commanditaires de ces messages et de toutes les pratiques attentatoires à la liberté d’expression et de la presse ;
  • exhortent la Justice à autoriser la médiatisation de ce genre de procès pour que cela serve de leçon aux fossoyeurs des libertés.

Fait à Ouagadougou, le 26 octobre 2022

Pour le CNP-NZ,

Le Président

Guézouma Sanogo

Pour l’AJB,

Le Secrétaire général

Boukari Ouoba

Pour la SEP,

Le Président

Boureima Ouédraogo

Pour le SYNATIC,

Le Secrétaire général

Siriki Dramé

Pour l’UBESTV,

Le Président

Issoufou Saré

Pour l’AEPJLN,

Le Coordonnateur

Evariste Zongo

Pour Reporters du Faso,

Le Président

Charles Kiendrebéogo

Pour l’APAC,

La Présidente de la transition

Bénédicte Sawadogo

Pour l’UNALFA,

Le Président

Lamoussa Jean-Baptiste Sawadogo

Pour l’ARCI,

Le Président

Bélibié Soumaïla Bassolé

Pour l’AEPML,

Le Président

Cyriaque Paré

Pour l’OBM,

Le Président

Hamado Ouangraoua

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page