Burkina Faso : La Coalition Burkina Horonya apporte son soutien à Ibrahim Traoré

Ceci est une déclaration de la Coalition Burkina Horonya sur la situation nationale.


Suite aux évènements des 30 et 31 octobre 2014, notre pays le BF est rentré dans un cycle d’instabilité politique doublé d’une insécurité grandissante. Cette insécurité marquée par les attaques terroristes quasi-quotidiennes ainsi que l’occupation progressive du territoire national a eu raison du régime MPP et du pouvoir du président Roch  Marc. Christian Kaboré, le 24 janvier 2022.

En effet, le 24 janvier 2022, après six années marquées surtout par des attaques terroristes qui ont endeuillées de nombreuses familles, des jeunes patriotes ont décidés de prendre leurs responsabilités en mettant fin à la descente aux enfers que connaissait notre pays. C’est ainsi que le MPSR avec à sa tête le président DAMIBA s’est emparé de la direction du pays, suscitant beaucoup d’espoir et d’enthousiasme au sein d’une grande partie de l’opinion publique.

Entre l’espoir suscité par l’avènement du MPSR,  et la réalité de la gestion du pouvoir essentiellement marquée par une réorganisation de l’armée à travers la création d’un centre de commandement des opérations du théâtre national, la création de nouvelles unités militaires, la définition de zones d’intérêt militaire, l’acquisition d’équipements militaires dont des avions de combats et des drones ; la conduite de la transition sous la houlette du président DAMIBA a été  marquée par une approche de la réconciliation nationale et par la poursuite du partenariat militaire avec la France jugées inopportunes par une partie de la population,

S’il est vrai que contrairement à la période antérieure au 24 janvier 2022, le MPSR était dans une dynamique plus opérationnelle en vue de juguler le phénomène du terrorisme, force est de reconnaître que les attentes de plus en plus affirmées des populations de voir rapidement le bout du tunnel, renforcées par l’ opposition ouverte aux choix stratégiques du président DAMIBA, ont crée un climat défavorable à la sérénité dans les rangs du MPSR. Ajouté à cela, l’attaque du convoi qui devrait ravitailler la ville de Djibo le 26 septembre à Gaskinde a fini par sceller la fin de la gestion du pays par le président DAMIBA, laissant le navire Burkina Faso au Capitaine TRAORE.

Bien au-delà des divergences, la fraternité d’arme et la volonté de considérer l’intérêt supérieur du Burkina Faso, a permis d’éviter un affrontement aux conséquences incalculables grâce à la médiation des autorités coutumières et religieuses ; actant la démission du Président DAMIBA. Cette démission du Président DAMIBA a ouvert la voie à l’avènement du MPSR 2, sous le leadership du nouveau président du MPSR, nouveau chef de l’État, le Capitaine Ibrahim Traore.

La Coalition Burkina Horonya ayant suivi avec beaucoup d’intérêt les événements qui ont conduit à l’avènement du MPSR 2, se réjouit de son dénouement pacifique et salue la retenue, le sens de la responsabilité et la hauteur de vue dont les belligérants du MPSR ont fait preuve lors de cette crise. La CBH les invites, par ailleurs, à poursuivre et à consolider cette paix des braves dans l’intérêt commun des burkinabè. Elle invite surtout l’ensemble des populations à faire preuve de retenue et de continuer à faire confiance au MPSR dont les objectifs demeurent la sécurisation du Burkina Faso et la restauration de son climat de paix.

Restant fidèle à ses objectifs initiaux, à savoir le soutien de la transition du MPSR, la promotion de la réconciliation, de l’unité et de la cohésion nationale ; et enfin la promotion du patriotisme, la Coalition Burkina Horonya apporte  son soutien au Président Ibrahim TRAORE, président du MPSR, chef de l’État.

Confiant quant  à son dévouement au service de la nation et  la défense des intérêts du Burkina Faso, la CBH souhaite pleins succès et beaucoup de courage au président TRAORE dans l’accomplissement de sa nouvelle mission. En effet, les défis sont nombreux et complexes et le plus dur commence maintenant.

A cœur vaillant, rien d’impossible !

Que Dieu bénisse le Burkina !

Ensemble, nous vaincrons !

Pour la Coordination

Alpha Yago

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page