Situation au Burkina Faso : La directive de « Endogène »

Ceci est une directive du mouvement « Endogène » sur la situation au Burkina Faso.

Le Conseil Citoyen d’Orientation et de Décision (CCOD) ( organe dirigeant de notre association ) a fait l’analyse de la situation nationale consécutive à l’arrêt de l’ordre constitutionnel normal par le coup d’État militaire du MPSR du Lieutenant-Colonel Henri DAMIBA survenu le 24 janvier 2022 et avait élaboré une directive,  le 26 janvier 2022, condamnant le coup d’Etat en ces termes «…tout en réaffirmant son attachement à l’Etat de droit démocratique, valeur inscrite dans son manifeste, et en condamnant le coup d’État, notre mouvement prend acte de la nouvelle situation politique.  

Le chantier de la citoyenneté, du renouveau et du développement endogène reste notre credo et notre raison d’être ». Depuis le 30 septembre 2022, notre organisation note l’avènement d’une nouvelle direction au sein du MPSR, organe politique des auteurs du coup d’Etat du 24 janvier 2022.

Le Lieutenant-Colonel DAMIBA est évincé et le Capitaine Ibrahim TRAORÉ en est désormais le président et prend la tête de l’Etat burkinabè pour expédier les affaires courantes en attendant la mise en place de nouveaux organes de la transition après des assises nationales tel qu’annoncé.

Cette situation nous conforte dans notre analyse de la situation nationale et notre position reste la même que celle réservée aux événements du 24 janvier 2022 et ce, conformément aux valeurs définies dans notre manifeste. Les Burkinabè ont la capacité de surmonter tous les défis auxquels le pays fait face en comptant d’abord sur nous-même comme les enseignements que nous ont légués le Capitaine Thomas Sankara et le Professeur Joseph Ki Zerbo entre autres. Au demeurant, le CCOD salue l’engagement des nouvelles autorités à mettre en place une transition inclusive.

Nous souhaitons une cohésion sociale au sein de notre armée afin qu’elle soit davantage  efficace dans le combat contre le terrorisme. Notre pays a besoin de plus d’unité de ses fils et filles pour relever les défis de son développement.

Le CCOD invite nos sections et nos membres à rester fidèles aux idéaux, aux valeurs et aux principes de l’Etat de droit démocratique contenus dans notre manifeste et à poursuivre la mise en œuvre de nos actions suivant notre plan stratégique.

Que Dieu et les mânes de nos ancêtres fortifient davantage le Burkina Faso afin que notre pays triomphe de toutes les adversités et réalise son développement économique endogène au profit de tous.

Pour le CCOD

Le Président

P/O, Le Secrétaire Général

Barthélemy TENKODOGO

Converser-Cconverger-Convertir

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page