Burkina Faso : Me Benewendé Sankara réitère son appel pour une transition civile

Me Bénéwendé Sankara, Président de l’UNIR-MPS, au micro de Faso7, ce samedi 1er octobre 2022, dit « prendre acte » de la destitution de Sandaogo Damiba par le Capitaine Ibrahim Traoré. Il a réitéré l’appel de son parti politique qui table sur une transition civile au Burkina Faso.

Le capitaine Ibrahim Traoré a démis, le 30 septembre 2022, Sandaogo Damiba de ses fonctions du MPSR et déchu du pouvoir d’Etat. Faso7 a requis, ce samedi 1er octobre 2022, l’avis de Me Benewendé Sankara, Président de l’UNIR-MPS.

« D’abord, il est évident que c’est une révolution de palais, à l’interne du MPSR. Donc c’est un coup d’Etat dans un coup d’Etat. On ne peut que prendre acte », a indiqué l’homme politique.

Revenant sur les griefs à l’encontre de Sandaogo Damiba notamment d’avoir « trahi » « l’idéal de départ » du MPRS, Me Sankara explique que son parti l’avait « toujours dénoncé en exigeant que l’on renoue avec une transition civile, politique et inclusive de tous les Burkinabè ».

A propos de la transition civile, l’homme politique reste campé sur sa position. Sa réponse à travers ce podcast.

Par ailleurs, le Président de l’UNIR-MPS a appelé les Burkinabè au « calme », la « sérénité » et à la mobilisation « comme un seul homme avec pour mission de faire en sorte que très rapidement, nous puissions quitter ce bourbier dans lequel nous sommes tous empêtrés depuis le retour des vieux démons des putschs militaires que nous croyons révolus ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page