Burkina Faso : L’Union Africaine condamne le renversement de Sandaogo Damiba

Dans un écrit en date du 30 septembre 2022, Moussa Faki Mahamat, le Président de la Commission de l’Union Africaine a, depuis Addis Abeba, condamné « sans équivoque », la prise du pouvoir par les éléments du capitaine IbrahimTraoré.

Il a fait savoir qu’il se positionne en soutien ferme à la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a aussi condamné cette deuxième prise du pouvoir par la force au Burkina Faso.

« Le Président, conformément à la Déclaration de Lomé de 2000, à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, et à la Déclaration d’Accra sur les changements non constitutionnels de gouvernement, exprime ses vives préoccupations concernant la résurgence de tels changements anti constitutionnels de gouvernement au Burkina Faso et à l’échelle de tout le continent africain », lit-on dans l’écrit.

Aussi, Moussa Faki Mahamat a appelé les militaires à s’abstenir immédiatement et totalement de tout acte de violence ou de menaces aux populations civiles, aux libertés publiques, aux droits de l’homme et au strict respect des échéances électorales pour un retour à l’ordre constitutionnel au plus tard le 1er juillet 2024.

Le Président a terminé en réaffirmant le soutien continu de l’Union africaine au peuple burkinabè, pour assurer la paix, la stabilité et le développement du pays.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page