Journée mondiale du donneur de sang : Le CNTS et le ministère en charge de la santé célèbrent l’évènement à Koudougou

Ce 18 juin 2022, le Burkina Faso célèbre en différé la Journée mondiale du donneur de sang (JMDS) 2022 sous le thème, « Donner son sang : un acte de solidarité. Rejoignez le mouvement et sauvez des vies ». C’est dans la ville de Koudougou que les responsables du ministère en charge de la Santé et ceux du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) ont décidé de célébrer l’événement auprès des populations.

Lors de son discours, le ministre en charge de la Santé, Robert Lucien Kargougou, président de cet évènement, a déclaré que cette Journée est dédiée aux donneurs de sang afin que ces derniers se sentent fiers d’appartenir à un groupe de personnes qui rend un service sans égal à l’humanité. « Il me plaît en ce jour, de saluer tout particulièrement, votre courage et votre altruisme. Pour cela, souffrez que le monde entier vous rende, à l’occasion de cette journée qui vous est dédiée, un hommage bien mérité », leur a-t-il dit.

Le chef de département de la Santé a également fait une mention spéciale aux élèves et étudiants burkinabè, qui selon lui, constituent plus de 50% des donneurs de sang bénévoles. Il a également fait un clin d’œil aux autres acteurs qui contribuent à la mobilisation des donneurs de sang et à la collecte de poches de sang, dont le personnel du CNTS. « Je ne saurai terminer mes propos sans reprendre cet appel à l’endroit de toutes et tous, ayant un âge compris entre de 18 et 60 ans: devenons toutes et tous donneurs de sang, sauvons des vies ! », a-t-il ajouté.

« Souffrez que le monde entier vous rende un hommage bien mérité » (Robert Lucien Kargougou) ©Faso7

Il faut dire que cette journée a été coparrainée par le Directeur général du Fonds national de la finance inclusive, Wango Fidèles Yaméogo, et Issa Semdé, Président de la Chambre de commerce et de l’industrie du Centre-Ouest.

Fidèle Yaméogo a fait les éloges des donneurs de sang qu’il a surnommé « les héros de cette journée ». « Chers donateurs de sang, vous êtes des héros de l’ombre, des héros silencieux, qui sacrifient souvent leur temps et acceptent de donner régulièrement un peu de leur sang, pour sauver des milliers de personnes malades dans nos hôpitaux », a-t-il déclaré.

« Chers donateurs de sang, vous êtes des héros de l’ombre, des héros silencieux »( Fidèle Yaméogo) ©Faso7

À son tour de parler, le président de la Coordination des 22 associations des donneurs de sang bénévoles du Burkina Faso (CADSAB), Jean Bosco Zoundi, a exprimé l’émotion des donneurs de sang en cette occasion. « Nous sommes très fiers d’être l’objet de tant d’attention », a-t-il indiqué.

Pour poursuivre, il a formulé des doléances au nom de ses représentés dans le but de fidéliser ces derniers. Il s’agit du renouvellement du matériel de prise de sang du CNTS, l’accompagnement du CNTS pour la réalisation de son projet de prise en charge sanitaire et une immunisation à l’hépatite des donneurs de sang bénévoles et la « redynamisation » de l’hôpital de l’amitié de Koudougou. « Les associations de donneurs de sang ont du mal à atteindre leurs objectifs par manque d’accompagnement », a-t-il regretté. Il par ailleurs invité les agents chargés du prélèvement des poches de sang, à réserver un bon traitement aux donneurs de sang.

IL est devenu donneur après l’accouchement de son épouse

Notons que pour le projet du CNTS dont il a fait cas, Jean Bosco Zoundi, a reçu un avis favorable du ministre en charge de la Santé.

Salif Kaboré est agriculteur résidant à Koudougou. Le 1er avril 2022, sa femme en phase d’accouchement au CSPS du secteur 5 de Koudougou avait besoin de sang. Grâce aux donneurs bénévoles de sang, sa femme et son enfant ont été sauvés. Dans son témoignage au cours de la cérémonie, il a indiqué être devenu donneur de sang.

« Ma femme était en période d’accouchement et on a dit qu’elle a perdu beaucoup de sang. Donc, elle devait faire une césarienne. On a dit que comme elle a perdu beaucoup de sang, on devait lui faire une transfusion sanguine pour ne pas avoir de problèmes au moment de l’opération. Donc c’était à 3h du matin on m’a appelé que je devais partir au centre de transfusion sanguine pour aller récupérer le sang. Moi je suis parti, il n’y a pas eu de difficultés, j’ai reçu le sang et on a transfusé la dame et l’accouchement a été à 7h59. La femme a été sauvée, l’enfant aussi a été sauvé », a-t-il relaté.

Le ministre en charge de la santé a passé le flambeau au Gouverneur de la région du Centre Nord

Nouhoun Traoré le Gouverneur de la région du Centre-Ouest, a passé le témoin au colonel-major de gendarmerie, Blaise Zoewendmanega Ouédraogo, Gouverneur de la région du Centre-Nord dont le Chef-lieu qui est la ville de Kaya est retenu pour abriter l’édition de 2023 des festivités de la JMDS au Burkina Faso.

Lire aussiJournée mondiale du donneur de sang : Les mérites des meilleurs acteurs reconnus à Koudougou

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page