Ouagadougou : Le collectif des étudiants vient en aide à l’Hôtel maternel

Le collectif des étudiants a effectué un don à l’Hôtel maternel de Ouagadougou ce dimanche 12 juin 2022. L’objectif de cette démarche est de témoigner leur amour et d’inciter les autres à emboîter le pas.

Constitué d’étudiants de diverses universités du Burkina, le collectif des étudiants a décidé de laisser parler les cœurs de ses membres en faveur des plus démunis afin de donner l’exemple à d’autres. Et ce, afin de faire plaisir aux enfants.

Lancée le 19 avril 2022, la collecte initiée par le collectif des étudiants a permis de récolter la somme de 200.000 F CFA. Elle a permis d’acheter du lait, des couches, du savon, des spaghettis et biens d’autres produits pour soulager un tant soit peu, les responsables de l’Hôtel maternel.

Selon Kelly Poda, la représentante du collectif, ce geste consiste à témoigner leur amour. « Nous sommes dans les locaux de l’Hôtel maternel de Ouagadougou, parce que nous avons pensé à ces enfants qui, par la force des choses, se retrouvent ici. À ces enfants, je voudrais dire que vous n’êtes pas des exclus de la société, bien au contraire, vous comptez parmi la relève du pays. Ces enfants ont besoin de tout un chacun de nous », a-t-elle lancé.

Toujours dans son allocution, elle a indiqué que l’objectif est de prouver que toute personne, quel que soit son rang social, peut contribuer d’une manière ou d’une autre au bonheur de ces orphelins. En tant que jeune, pour eux, il s’agissait donc de prendre soin des uns et des autres, car l’avenir du pays repose sur l’union de tous.

Malgré les difficultés que traverse le pays, la représentante du collectif a appelé à ne pas oublier ces orphelins. « Les temps sont durs, les Burkinabè font face à plusieurs défis, le terrorisme qui met en péril la vie et l’avenir de milliers d’enfants de nos jours, la vie chère. Mais ces maux ne doivent pas nous faire oublier la solidarité avec les plus démunis d’entre nous », a-t-elle déclaré.

Kelly Poda a par ailleurs rassuré que l’activité ne sera pas la dernière. « Nous prenons l’engagement de mieux nous organiser et de prendre le temps de faire une collecte sur une durée et de revenir vous voir de temps en temps », a-t-elle conclu.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)
Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page