Burkina Faso: Djata Ilébou, 10 ans déjà !

Cela fait 10 ans que l’artiste musicienne burkinabè Djata Ilebou a déposé définitivement le micro. Djata Ilébou est décédée dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre 2010, aux environs de minuit, à l’hôpital Yalgado Ouédraogo.

L’artiste avait lutté puis finalement, a succombé au coma dans lequel elle était plongée depuis le dimanche 17 octobre 2010, date à laquelle, en compagnie d’autres artistes, elle avait été victime d’un accident de la circulation, sur la route de Ziniaré.

Née le 27 juin 1976, Djata laisse derrière elle trois enfants. L’artiste s’était érigée en défenseur de la cause des orphelins. Elle avait à son actif deux albums et des maxi. Formée par la troupe de Moussognouma Kouyaté, Djata, cette autodidacte, a travaillé dans plusieurs créations chorégraphiques telles que L’opéra du Sahel, Carmen Falinga d’Irène Tassembédo, la compagnie Salia ni Seydou. Elle a également travaillé avec Amnesty International.

10 ans après son décès, les mélomanes ont tenu à rendre hommage à cette grande voix de la musique burkinabè. Des activités ont été ainsi initiées par la famille de la disparue.  

  • Lavage de la tombe le mardi 20 octobre à 8h30

Programme du mercredi 21 octobre

  • Distribution des kits aux orphelins
  • Faire une petite balade sur le site de Manèga à 9h
  • Rassemblement à la ZAD à 18h30 derrière la société Baradji pour un grand Hommage.

https://www.youtube.com/watch?v=-MHj5ybHMF4

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page