Burkina Faso : Un conseiller municipal claque la porte à l’UPC à moins de deux mois des élections

Dans une lettre adressée ce mercredi 07 octobre 2020 au président du parti, l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le conseiller municipal Rouamba Somtat-Wendé Aimé Pascal a annoncé sa démission du parti avec effet immédiat.

A moins d’un mois des élections couplées, le parti de Zéphirin Diabré perd un soutient de taille. En effet le conseiller municipal et secrétaire à l’organisation du Kadiogo a annoncé sa démission du parti. Il met en cause la gestion du président du parti, qui est en déphasage avec ses convictions. « Camarade président, j’ai adhéré à l’UPC avec la conviction de contribuer efficacement u vrai changement car j’avais foi en vous et au parti. Malheureusement votre gestion chaotique du parti m’a fait comprendre qu’il est préférable pour moi de m’éloigner pour ne pas trahir mes convictions », peut ont lire dans sa lettre dont une copie est parvenue à Faso7.

Pour le démissionnaire, le parti de Zéphirin Diabré a « mal à sa gouvernance » et il a peur qu’une fois au pouvoir, Zéphirin Diabré et ses camarades ne fassent « pire que le régime actuel ». C’est pour ne pas se retrouver un jour complice de cette gestion, que le conseiller municipal a décidé de quitter avec « conviction » le parti, a-t-il insisté dans sa lettre.

Rouamba Somtat-Wendé Aimé Pascal qui est par ailleurs membre du Bureau politique national de l’UPC et délégué général adjoint du secteur 09 de Ouagadougou, a demandé que son nom soit retiré de la liste nationale pour les élections législatives.

En rappel les élections présidentielles et législatives sont prévues pour le 22 novembre 2020. 23 candidats sont en lice pour la présidentielle dont Zéphirin Diabré qui a vu sa candidature être validée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), hier le 06 octobre 2020.

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page