Burkina Faso : Pour l’apaisement de la cohésion sociale pendant les élections, des web-activistes se mettent ensemble

Des activistes du web réunis au sein d’un mouvement se sont présentés à la presse ce 18 septembre 2020 à Ouagadougou. L’objectif était de présenter le mouvement et d’annoncer le tenu d’un premier forum des activistes du web le 24 septembre 2020.

« Contribution des web-activistes pour une véritable réconciliation nationale dans un contexte électoral », c’est sous ce thème que va se tenir le premier forum des web-activistes du Burkina le 24 septembre 2020 à Ouagadougou. L’idée est d’un mouvement regroupant des activistes politique ainsi que des activistes non politiques.

L’objectif fondamental est de travailler à l’apaisement du climat social dans une période où le Burkina Faso s’apprête à organiser deux élections. « La toile nous a démontré à plusieurs reprises qu’elle n’était pas pacifiée. Après les évènements de 2014 et 2015, on a constaté une violence verbale de la toile. Tout le monde est devenu journaliste avec un portable, on reste chez soi et on divulgue les informations qu’on ne connait même pas sérieusement les tenants et les aboutissants. On divulgue souvent des propos très violents à l’endroit des personnes que nous ne connaissons même pas. Ce dérapage verbal peut être dangereux pour la cohésion sociale », a déclaré le premier responsable du mouvement Salifou Tahita.

Pour lui, la majorité des web-activistes ont un rôle très important à jouer dans « un Burkina post insurrectionnel et dans un triple contexte d’attaques terroristes, de processus de réconciliation nationale et d’élections présidentielle et législatives ». Cependant la grande partie des activistes qui sont sur la toile et qui animent les débats, ignorent les règles de fonctionnement des médias sociaux tel que Facebook, YouTube, Instagram, WhatsApp, Twitter.

Un forum pour renforcer les capacités…

Ce forum va donc permettre aux web-activistes de remédier leurs méconnaissances des règles de fonctionnement des supports de communication.il permettra par ailleurs de passer des messages d’apaisement. « Notre vœu de regrouper les principaux animateurs du web des différents partis politiques de notre pays pour communier autour des valeurs cardinales de paix, de cohésion sociale et du vivre ensemble, pour une campagne électorale débarrassée de toutes sortes de violences susceptibles d’hypothéquer nos chances dans la recherche et de la restauration de la paix et de la consolidation de la démocratie dans notre pays sera matérialisé par la tenue d’un forum ponctué d’une série de communication », a déclaré le premier responsable du mouvement.

A entendre les conférenciers, les différentes formations que va dispenser le mouvement, va permettre aux activistes de « renforcer leurs capacités » afin de faire au mieux la promotion de l’image positive. Aussi, les séries de formations vont permettre de préparer les web activistes à faire une meilleure communication pendant les périodes de campagne politique. « Le défi que nous voulons relever, c’est de former les gens et leur faire savoir qu’ils ne doivent pas être le relais de la violence. Vous ne devez pas être le relais de la médiocrité. Vous ne devez pas être le relais de ceux qui insultent les gens sans aucune base positive », a conclu Salifou Tahita.

Il faut noter que ce mouvement qui est composé des web activistes venant du MPP, de l’UPC, de l’UNIR/PS, du CDP, de l’ADF/RDA ainsi que des militants des organisations civiles et des journalistes, s’inscrit dans un esprit d’inclusion a fait savoir les conférenciers. Il est donc ouvert à tout le monde.

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page