Burkina Faso : Un conclave pour le bien-être des industries nationales

Ce jeudi 03 septembre 2020 a eu lieu la cérémonie officielle d’ouverture du premier conclave national industrie et commerce, sous la présidence du premier ministre Christophe Marie Dabiré. Cette rencontre a pour but de proposer des solutions durables face aux difficultés d’écoulement des productions industrielles nationales.

Placé sous le thème « Industrie et commerce : quelle synergie pour l’émergence de l’économie du Burkina Faso ? », ce conclave met en concertation les professionnels de l’industrie, du commerce et les acteurs gouvernementaux. L’enjeu est de trouver des solutions durables pour faciliter l’écoulement des produits des industries burkinabè.

« Cette rencontre qui constitue une première du genre doit être pérenne afin d’offrir un cadre d’échanges permanent entre industriels et commerçants qui constituent des maillons essentiels de notre tissu économique » dixit le ministre du commerce. Pour Harouna KABORE, dans un contexte d’ouverture croissante des économies, il est impératif que le Burkina Faso dispose d’industries compétitives à même de vendre aussi bien au niveau national qu’international.

Cette cérémonie d’ouverture était marquée par deux principaux panels dont l’un portant sur la « Promotion de la transformation des produits nationaux » et un autre Panel portant sur « la compétitivité de l’industrie burkinabè dans un contexte d’ouverture des marchés ». Plusieurs communications durant ces deux panels ont contribué à mieux faire comprendre les différents thèmes aux participants.

Des conventions signées…

La cérémonie d’ouverture a vu naitre des conventions. En effet dans le cadre du renforcement des capacités productives des PME-PMI du secteur pharmaceutique, le ministère du commerce a procédé à la signature de convention avec 3 entités.

Il s’agit d’une convention d’un montant de 53 millions 820 mille  avec le Laboratoire phytofla du Docteur Dakuyo pour l’acquisition de matériels de laboratoire, d’une convention d’un montant de 25 millions de FCFA avec la pharmacie St François d’Assise  pour le renforcement de ses capacités de production de gels et solutions hydroalcooliques et une convention d’un montant de  de 20 millions avec la PME Karilor , pour le renouvellement de ses équipements et l’extension de ses activités de production de gels et solutions hydroalcooliques.

Wendnekôta Gédéon SANGO (stagiaire)

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page