Burkina Faso : Neimata, une amazone dans la ville de Kaya

De passage dans la ville de Kaya dans la région du Centre-nord, en fin juin 2020, une équipe de Faso7 a profité de l’occasion pour vérifier une information qui avait été publiée sur le réseau social Facebook. Il était question d’une jeune femme vivant à Kaya, qui gérait un point de lavage de véhicule avec son mari. L’objet de cette publication était d’encourager cette femme qui, dans une province du Burkina Faso, loin de la capitale Ouagadougou, s’est lancée dans un métier qui était jusque-là exercé que par les hommes.

Après 30 minutes de recherches auprès des différents laveurs de véhicules, nous trouvons la jeune dame en question, au secteur numéro deux de Kaya, au bord du goudron et à proximité des rails.

Éponge en main, accroupie et très concentrée sous un soleil au zénith et peu clément, la jeune femme, Neimata Sawadogo, était en train de terminer le lavage d’une moto lorsque nous l’approchions.

Pendant qu’elle lavait cette moto, nous échangeons avec son mari. Ouédraogo Harouna, rentré d’une aventure de la Cote d’Ivoire s’est lancé dans le lavage des véhicules. Interrogé sur le fait qu’il se fasse aider par sa femme, il nous rassure que c’est de commun accord. « Je lui ai fait la proposition et elle n’a pas trouvé de mal à venir m’aider », nous a-t-il confié.

Harouna Ouédraogo nous a fait savoir que le travail de sa femme était apprécié plus que le sien. « Il y a des clients qui viennent pour laver et exigent que ça soit ma femme qui lave ».

Malgré que leur couple soit très souvent traité de « couple de fou » par certaines personnes, Harouna Ouédraogo a fait savoir que c’est seulement le revenu de leur entreprise de lavage qui assure les dépenses de leur couple. Suivez le témoignage de Neimata Sawadogo dans cette vidéo.

Amadou ZEBA

Faso7

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page